Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mars 2014

1196266

Quand Jean Marie Le Pen lève le doigt et dit qu’il fait ciel bleu, je n’hurle pas au facho.

Quand Marine Le Pen dit, le 22 février 2014, durant la campagne pour les municipales : «J’aime aller à Rabat, j’aime les gens, leur culture, leurs couleurs, leur alimentation. Mais quand je vais à Beaucaire, je n’ai pas envie d’avoir le sentiment d’être à Rabat. C’est une déclaration d’amour à Beaucaire, pas de haine à Rabat», je réponds qu’elle a raison. Je m’empresse d’ajouter qu’élue ou pas, elle n’y changera rien.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Au FN, ça ne manque pas d’antisémites et de racistes. Qu’ils ricanent entre eux, ça ne me fait ni chaud ni froid, c’est pas nouveau et j’ai le cuir épais.

Pour l’instant, ils ne se mobilisent pas pour organiser des campagnes de boycott et de diabolisation d’Israël comme les antisémites de l’extrême gauche, les Verts, le Front de gauche et les antifa. Et ils n’agressent pas physiquement les Juifs à la manière des jeunes arabo-musulmans.

Alors qu’ils causent…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz