FLASH
[10/12/2018] #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  |  [07/12/2018] Wall Street Journal : Les autorités françaises en pleine embrouille pour éviter que les émeutes de samedi dernier, qui ont plongé Paris dans le chaos, ne se reproduisent #GiletsJaunes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 mars 2014

Une nuit de violences a laissé d’importants dégâts dans la cité de Behren-lès-Forbach (Moselle) près de Forbach. L’interpellation d’un jeune a provoqué un déchaînement de violences…

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

D’après les premiers éléments rapportés par de nombreux témoins, de véritables scènes de guerre urbaine se sont jouées dans la nuit de lundi à mardi dans les secteurs de Forbach et de Behren-lès-Forbach. Les deux villes de Moselle-Est qui sont placées en Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) ont du faire face à un vrai déchainement de violence gratuite. Les habitants sont encore sous le choc. C’est avant tout la cité de Behren-lès-Forbach qui a été le théâtre de violences urbaines hallucinantes.

Les habitants de Behren-lès-Forbach, petite commune de 7 800 habitants située juste à côté de Forbach a été prise en otage par un nombre importants de vandales. Dès 22H et ce jusque tard dans la nuit, des voitures ont été incendiées, la mairie a été prise pour cible et des sapeurs-pompiers ont été agressés. La mairie de Behren-lès-Forbach a été attaquée à coups de jets de pierres et cocktails Molotov. Des dizaines de voitures ont été dégradées et incendiées et des caves d’immeubles ont également été brûlées. Les sapeurs-pompiers obligés d’intervenir dans le quarter sensible ont également été pris pour cible attaqués à coup de jets de pierres.

Un important dispositif de gendarmerie a été mis en place dans la nuit pour retrouver les dizaines d’individus à l’origine de ces scènes de guerre. Un hélicoptère avec un puissant projecteur a survolé la zone et de nombreux gendarmes mobiles étaient au sol pour contenir les violences.

Un jeune interpellé, motif des violences

Selon le Parquet de Sarreguemines, une «trentaine» de jeunes cagoulés  s’est déchaînée contre la mairie de la ville, une vitrine de magasin ou  «20 à 30» voitures. Les violences urbaines sont liées à l’interpellation d’un jeune du quartier, décrit comme «meneur» d’une bande violente qui sévit régulièrement.

L’interpellation qui s’est déroulée lundi vers 16H dans la cité s’est très mal terminée. Par vengeance, ces casseurs ont semé la terreur à Behren-lès-Forbach durant plusieurs heures. Cinq gendarmes mobiles sur la centaine mobilisés dans la nuit ont été légèrement blessés tandis qu’un camion de pompier a été pris pour cible par des jets de pierre alors qu’il intervenait pour des feux de poubelles et de caves.

Il n’y a eu aucune interpellation cette nuit suite aux violences. Les gendarmes sont toujours mobilisés pour tenter d’identifier les jeunes casseurs.

Behren-lès-Forbach est régulièrement le théâtre de violences urbaines. La ville ainsi que Forbach sont placés en Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) depuis octobre dernier par Manuel Valls. Présentée comme l’une des villes les plus pauvres de France, Behren est fortement touchée par le chômage et l’économie souterraine.

La sécurité est l’un des grands enjeux de l’élection municipale notamment à Forbach où le numéro deux du Front National, Florian Philippot compte remporter la mairie. Donné en tête au premier tour, il est donné à égalité avec le maire sortant PS au second tour selon un récent sondage publié par l’Ifop.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz