FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 mars 2014

9023483_B972180319Z.1_20140307205045_000_GOO22SLGO.3-0

Clément Tuzi 25 ans, ancien tireur d’élite ayant participé à l’opération Épervier au Tchad, et qui avait quitté l’armée en 2012, est mort dans la nuit du mercredi au jeudi 6 mars, frappé de sept coups de couteau. Un homme a confessé les faits mais les circonstances du drame restent floues.

Mercredi soir, Clément Tuzi et sa compagne, avec laquelle il était pacsé, ont invité trois amis pour regarder le match de l’équipe de France de football. « Il y avait son cousin et son meilleur ami, avec lequel il adore pêcher, relate Philippe Tuzi, le père de la victime. Il n’y a que le dernier que nous ne connaissons pas. »

Il s’agit justement de l’homme dont la maison est sise juste à côté de celle de Clément Tuzi, elle-même située dans l’enceinte d’un corps de ferme, rue Aristide-Briand.

La soirée se passe normalement, « arrosée mais sans rien d’excessif », selon les autorités, jusque vers 1 heure du matin. Les deux hommes seraient sortis fumer une cigarette, s’éloignant d’une vingtaine de mètres dans l’allée qui conduit à leurs deux habitations. La dispute a-t-elle éclaté avant ? Quelle en était la cause ? Ce sera à l’enquête de le déterminer. C’est en tout cas à ce moment-là que Clément Tuzi a été mortellement blessé. Le reste du groupe n’aurait pas assisté à la scène.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Péniblement, perdant énormément de sang, le jeune homme aurait réussi à rejoindre son domicile. C’est sa compagne qui a prévenu les secours, arrivés malheureusement trop tard. À leur arrivée, les gendarmes ont interpellé l’ensemble du groupe : la conjointe de la victime, et leurs trois amis. Les quatre jeunes n’ont été auditionnés que le lendemain, en fin de matinée, le temps que toute trace d’alcool ait disparu de leur système.

L’autopsie du corps, réalisée hier matin, a confirmé que Clément Tuzi « présentait sept blessures par arme blanche, dont au moins une s’est révélée mortelle », indique Amélie Cladière, procureur de la République de Senlis.

Ce vendredi après-midi, l’auteur présumé des faits a été présenté à un juge d’instruction. Il devait être mis en examen dans la soirée, probablement pour homicide volontaire. Les trois autres personnes placées en garde à vue ont été libérées.

L’enquête n’a pas encore déterminé le motif du crime.

Son père décrit Clément comme un homme « qui avait la tête sur les épaules, surtout après l’armée. Il n’a jamais eu un PV, jamais un excès de vitesse, il était trop intelligent pour ça, trop passionné par la vie. C’était la crème des crèmes. »

Clément était « gentil, calme, travailleur », passionné de moto et de pêche. Il suivait une formation d’élagueur en alternance.

« À moitié chez un professionnel de la commune, à moitié au lycée horticole de Ribécourt, précise Jean-Guy Létoffé, le maire. C’est quand même malheureux. Un garçon qui n’a jamais posé de problème, qui a risqué sa vie dans l’armée, et qui perd la vie bêtement, à cause d’une embrouille… »

Dreuz présente ses condoléances à la famille de Clément Tuzi pour sa douloureuse perte.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz