FLASH
[23/09/2017] Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 mars 2014

9023483_B972180319Z.1_20140307205045_000_GOO22SLGO.3-0

Clément Tuzi 25 ans, ancien tireur d’élite ayant participé à l’opération Épervier au Tchad, et qui avait quitté l’armée en 2012, est mort dans la nuit du mercredi au jeudi 6 mars, frappé de sept coups de couteau. Un homme a confessé les faits mais les circonstances du drame restent floues.

Mercredi soir, Clément Tuzi et sa compagne, avec laquelle il était pacsé, ont invité trois amis pour regarder le match de l’équipe de France de football. « Il y avait son cousin et son meilleur ami, avec lequel il adore pêcher, relate Philippe Tuzi, le père de la victime. Il n’y a que le dernier que nous ne connaissons pas. »

Il s’agit justement de l’homme dont la maison est sise juste à côté de celle de Clément Tuzi, elle-même située dans l’enceinte d’un corps de ferme, rue Aristide-Briand.

La soirée se passe normalement, « arrosée mais sans rien d’excessif », selon les autorités, jusque vers 1 heure du matin. Les deux hommes seraient sortis fumer une cigarette, s’éloignant d’une vingtaine de mètres dans l’allée qui conduit à leurs deux habitations. La dispute a-t-elle éclaté avant ? Quelle en était la cause ? Ce sera à l’enquête de le déterminer. C’est en tout cas à ce moment-là que Clément Tuzi a été mortellement blessé. Le reste du groupe n’aurait pas assisté à la scène.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Péniblement, perdant énormément de sang, le jeune homme aurait réussi à rejoindre son domicile. C’est sa compagne qui a prévenu les secours, arrivés malheureusement trop tard. À leur arrivée, les gendarmes ont interpellé l’ensemble du groupe : la conjointe de la victime, et leurs trois amis. Les quatre jeunes n’ont été auditionnés que le lendemain, en fin de matinée, le temps que toute trace d’alcool ait disparu de leur système.

L’autopsie du corps, réalisée hier matin, a confirmé que Clément Tuzi « présentait sept blessures par arme blanche, dont au moins une s’est révélée mortelle », indique Amélie Cladière, procureur de la République de Senlis.

Ce vendredi après-midi, l’auteur présumé des faits a été présenté à un juge d’instruction. Il devait être mis en examen dans la soirée, probablement pour homicide volontaire. Les trois autres personnes placées en garde à vue ont été libérées.

L’enquête n’a pas encore déterminé le motif du crime.

Son père décrit Clément comme un homme « qui avait la tête sur les épaules, surtout après l’armée. Il n’a jamais eu un PV, jamais un excès de vitesse, il était trop intelligent pour ça, trop passionné par la vie. C’était la crème des crèmes. »

Clément était « gentil, calme, travailleur », passionné de moto et de pêche. Il suivait une formation d’élagueur en alternance.

« À moitié chez un professionnel de la commune, à moitié au lycée horticole de Ribécourt, précise Jean-Guy Létoffé, le maire. C’est quand même malheureux. Un garçon qui n’a jamais posé de problème, qui a risqué sa vie dans l’armée, et qui perd la vie bêtement, à cause d’une embrouille… »

Dreuz présente ses condoléances à la famille de Clément Tuzi pour sa douloureuse perte.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz