FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 mars 2014

Dieudonné-4

A Pau, Dieudonné a été autorisé à présenter son spectacle, mais le maire avait prévenu : il y aurait un huissier dans la salle.

Résultat : quand Dieudonné ne casse pas du juif, son public se sent floué. Sans insultes antisémites, Dieudonné n’est plus Dieudonné.

Sans les attaques antisémites, il ne se passe rien. Autant aller voir Chantal Goya

« On va voir Dieudonné et il ne se passe rien. Autant aller voir Chantal Goya ! » se lamentait un jeune venu au Zénith de Pau pour entendre Dieudonné dire que les chambres à gaz n’ont pas existé, que les sionistes sont derrière les attentats du 11 septembre, qu’ils tiennent la finance mondiale, et que les misères du monde, c’est leur main tentaculaire.

« un humour gras, vulgaire à l’extrême, toujours fondé sur l’insulte »

Dieudonné, sur scène : « Tout ce que je dis a été validé par mon avocat ». Mais voilà, que reste-t-il de Dieudonné sans ses attaques antisémites ? « Un humour gras, vulgaire à l’extrême, toujours fondé sur l’insulte, et toujours aux dépens de ceux qui sont faibles et différents » répond le journaliste qui signe MPC dans La République des Pyrénnées.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et puis, Dieudonné, s’adressant à l’huissier, parle de Dieudonné : il pleurniche sur son interdiction à la télévision, sur « le grand complot des journalistes contre lui » et son public s’ennuie et jure qu’il ne reviendra pas.

Et ce n’est pas sa remarque sur « Hitler [qui] lui-même n’était pas tellement nazi » qui fait remonter la tension : les fans étaient venu pour du lourd, et là, c’est le bide.

A la sortie, un spectateur déçu se plaint : « il ne se passe rien ».

Pour le journaliste, « c’est un spectacle d’un goût douteux ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz