FLASH
[19/07/2018] Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 17 mars 2014

unnamed

Les tirs de roquettes contre Israël depuis Gaza survenus ces derniers jours doivent être lus dans le contexte de la saisie d’armes en transit vers le Sinaï et Gaza par Israël.

Il s’est agi d’une série d’attaques dont l’origine se situe à Téhéran, et il s’est agi, donc, d’une série d’attaques iraniennes contre Israël.

Ce qui a motivé ces attaques a été très vraisemblablement une volonté de riposte, dès lors que la saisie d’armes opérée dans la mer Rouge a été un revers pour l’Iran. Ce qui les a motivées est aussi une volonté par l’Iran de montrer qu’il peut actionner des groupes à même de frapper Israël. Ce qui les a sous-tendues est, surtout, une volonté par l’Iran de montrer que si Israël décidait, malgré le refus d’Obama, de frapper l’Iran, celui-ci riposterait.

Pour l’heure, ce que les attaques ont effectivement montré est que les capacités de riposte concernées, bien que nuisibles, ne sont pas à même d’ébranler Israël : l’Iran n’est pas en position de force, et vraiment pas au point où il pourrait menacer l’existence même d’Israël, qui dispose de la capacité de détruire les missiles tirés en direction de son territoire depuis Gaza, et d’anéantir rapidement et efficacement les bases de tir de missiles concernés (les missiles saisis en mer Rouge auraient été plus dangereux). Même si l’Iran se dotait de l’arme nucléaire (et je pense qu’il en dispose déjà), il utiliserait très vraisemblablement celle-ci pour se sanctuariser, assoir son hégémonie régionale, déstabiliser les régimes arabes sunnites, à commencer par l’Arabie Saoudite, et actionner des groupes terroristes, pas pour détruire Israël et s’autodétruire par la même occasion (ce qui n’est pas une raison pour ne pas prendre très au sérieux l’accès de l’Iran au nucléaire militaire, bien sûr).

Pour l’heure, ce que les attaques ont montré aussi est l’affaiblissement du Hamas. Les attaques sont venues, de fait, non pas du Hamas, mais du Djihad islamique, directement financé par l’Iran (et totalement dépendant de lui), et qui semblait avoir été le destinataire des armes saisies en mer Rouge, et le Hamas semble être incapable de tenir pleinement le territoire, pourtant exigu, de Gaza. Le Hamas a rompu avec l’Iran lors de la prise du pouvoir par les Frères musulmans en Egypte : il a tenté de renouer avec l’Iran depuis la chute de Mohamed Morsi, mais ne semble pas être parvenu à ses fins. Si le Djihad islamique s’emparait du pouvoir à Gaza, cela ferait de Gaza un endroit lui-même directement soumis à l’Iran.

Pour l’heure, dès lors, l’Iran avance, Israël reste menacé, et agressé : Israël n’est, pour autant pas menacé de façon potentiellement mortelle. Gaza est plus que jamais un territoire hostile qui montre ce qui résulte quand on cède le terrain à l’ennemi.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et à bien regarder, Israël n’est pas le pays le plus directement et le plus gravement menacé par ce qui se passe à Gaza. Le Hamas, branche des Frères musulmans, est une organisation sunnite, sur laquelle des pays arabes sunnites peuvent avoir une influence. Le Djihad islamique, tout en étant composé de sunnites, est une organisation sur laquelle les pays arabes sunnites n’ont pas d’influence. L’Arabie Saoudite est directement concernée, et visée, mais aussi l’Egypte du général Sissi, et les émirats du Golfe.

La réponse israélienne à Gaza a été proportionnée. On peut le regretter. Mais il n’est pas dans l’intérêt d’Israël que le Hamas tombe et que le Djihad islamique s’empare de Gaza : entre deux maux, le Hamas est présentement le moindre. Il n’est pas envisageable qu’Israël reprenne en main Gaza : Sissi verrait, le cas échéant, sa tâche complexifiée, car une absence de réaction de sa part le ferait alors passer pour un « traître » aux yeux de la population égyptienne, qui reste très anti-israélienne. Mieux vaut qu’il continue à tenir l’Egypte et à y écraser, avec l’aide de l’Arabie Saoudite, ce qui reste des Frères musulmans.

Il est dans l’intérêt d’Israël de maintenir le statu quo au Sud du pays, tout comme il est dans l’intérêt d’Israël de maintenir le statu quo au Nord, où l’attaque venue du Liban n’émanait probablement pas du Hezbollah, qui se consacre présentement très largement à la guerre en Syrie au côté d’Assad. Il est dans l’intérêt d’Israël de maintenir aussi le statu quo à l’Est, du côté de la Judée Samarie où l’Autorité palestinienne est condamnée à un jeu hypocrite, puisqu’il lui faut présentement, pour survivre, tenir un discours anti-israélien très venimeux tout en sachant que ce qui la préserve d’une prise de pouvoir par le Hamas est la présence de l’armée israélienne en Judée Samarie, et puisqu’il lui faut prendre en compte désormais le fait qu’au dessus du Hamas plane désormais l’ombre du Djihad islamique et de l’Iran.

Mahmoud Abbas ne signera aucun accord, bien sûr. Il continuera à cracher sur Israël tout en ayant besoin d’Israël pour ne pas disparaître.

Israël laissera survivre Mahmoud Abbas, car l’Autorité palestinienne est préférable au Hamas, et, a fortiori, au Djihad islamique, bien que Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne soient des crapules.

Les dirigeants européens continueront à financer Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne tout en crachant eux aussi sur Israël : cela fait si longtemps qu’ils crachent sur Israël et pratiquent l’apaisement en finançant Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne qu’il n’y a rien là de nouveau pour eux.

Parce qu’ils sont profondément lâches, les dirigeants européens pratiquent l’apaisement aussi devant le Hamas, le Djihad islamique, et l’Iran : c’est ce que montre un rapport de l’Union européenne sur Gaza qui vient d’être rendu public. Ce rapport est « tendancieux » et « répugnant », a noté Tom Wilson dans le magazine américain Commentary il y a quelques jours : si un rapport européen concernant quoi que ce soit qui touche Israël ne méritait pas ces deux adjectifs, ce ne serait plus un rapport de l’Union Européenne.

Parce que l’administration Obama est aussi lâche que les dirigeants européens et parce qu’elle est dirigée par des hommes résolument anti-israéliens, elle déroule le tapis rouge devant Mahmoud Abbas, présentement en visite à la Maison Blanche, et continue à pratiquer elle aussi l’apaisement devant le Hamas, le Djihad islamique et l’Iran. Elle fait et fera comme si elle ne savait pas ce qui se passe à Gaza, et quel jeu hypocrite joue l’Autorité palestinienne, alors qu’elle sait tout cela fort bien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz