Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 mars 2014

_73616780_73616779

L’information est publiée par la très sérieuse BBC (bbc.com/news/world-europe-26604044).

Le vote vient de commencer à Venise et dans la région pour savoir si la population souhaite se séparer de l’Italie, alors que les sondages d’opinion indiquent que les 2/3 des 4 millions d’électeurs sont favorables à se séparer de Rome, et comme pour la Crimée, le vote n’est pas légal.

Plusieurs activistes et partis politiques ont organisé ce référendum afin de recréer la République de Venise, en réminiscence de son existence passée pendant plus de 1,000 ans, perdue sous Napoléon en 1797.

Le référendum se passe sur internet, et dure jusqu’au premier jour du printemps, vendredi 21 mars, et, cela ne surprendra pas, presqu’aucun média italien n’en a parlé.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Plusieurs régions d’Europe ont des intentions séparatistes, la Catalogne en Espagne étant un exemple, et l’Ecosse, qui doit décider, en septembre prochain, de devenir indépendante.

Selon Luca Zaia, le gouverneur de Venise, conteste le fait que la constitution italienne interdit la secession car le droit international autorise « le droit à l’auto-détermination ».

C’est d’ailleurs en raison de la crainte du droit des peuples à l’auto-détermination que l’Autorité palestinienne refuse de conduire un référendum pour demander aux Palestiniens s’ils veulent un état indépendant ou un rattachement à Israël : tous savent – et les sondages constants le rappellent, que 2/3 des Palestiniens préfèrent vivre dans la douce et démocratique Israël que dans une dure et autoritaire Palestine.

Et pour revenir à la Crimée, les déclarations péremptoires de la France, de l’Union européenne et de Barack Obama qui affirment que le vote est illégal – même si le chiffre du oui au rattachement à la Russie est digne de la Corée du nord – cette affirmation est rien moins que douteuse, aucun grand expert de droit international n’étant d’accord.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz