FLASH
[10/12/2018] #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  |  [07/12/2018] Wall Street Journal : Les autorités françaises en pleine embrouille pour éviter que les émeutes de samedi dernier, qui ont plongé Paris dans le chaos, ne se reproduisent #GiletsJaunes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 mars 2014

Edwin Legris, candidat divers droite aux élections municipales du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) a été violemment agressé ce mardi matin à son domicile, rapporte le Parisien.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Sale ambiance au Blanc-Mesnil. Alors que le premier tour des élections municipales aura lieu dimanche prochain, Edwin Legris, le candidat divers droite aux élections municipales a indiqué avoir été violemment agressé ce mardi matin, alors qu’il se trouvait chez lui.

« Deux hommes avec des cagoules et gantés sont arrivés en courant vers moi, au moment où j’étais en train d’ouvrir le portail de mon jardin, raconte-t-il au Parisien. L’un des deux m’a dit ‘tu vas payer maintenant’. Ensuite, j’ai pris des coups ainsi que ma femme qui est venue à mon secours. Cela s’est passé devant deux de mes enfants qui allaient partir à l’école. » Selon lui, ses agresseurs, armés de bâtons, auraient également tenté de s’en prendre à ses enfants.

Deux autres militants UMP agressés

Edwin Legris est actuellement à l’hôpital Jean-Verdier, à Bondy, où il doit passer un scanner. Deux jours plus tôt, le candidat avait écrit sur son blog de campagne un post intitulé « Tags antisémites, insultes, menaces, pressions : une campagne détestable au Blanc-Mesnil » décrivant les pressions que lui et son équipe auraient subies lors de plusieurs opérations.

Le maire sortant, Didier Mignot, a condamné « fermement » cette agression sur son compte Facebook. « Notre ville connaît depuis quelques jours un regain de tension que je ne peux tolérer. Déjà dimanche matin sur le marché des échauffourées ont eu lieu » écrit-il.

À moins d’une semaine du premier tour, l’ambiance est extrêmement tendue dans la commune. Il y a quelques jours, deux colistiers du candidat UMP avaient également été sérieusement pris à parti lors d’un tractage. Les deux militants ont écopé d’une incapacité totale de travail de 4 et 8 jours. Ils ont déposé plainte au commissariat.

http://www.metronews.fr/municipales-2014/blanc-mesnil-seine-saint-denis-le-candidat-edwin-legris-violemment-agresse-chez-lui/mncr!qqLJmBDH7WwQ/

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz