FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 mars 2014
enseignement
Les Français n’avaient pas voté à gauche pour « ça »

Les Français avaient élu un président socialiste. Puis une Assemblée nationale majoritaire à gauche, un Sénat itou. Le vote massivement à droite de ce dimanche pourrait donner à croire qu’ils ont la culture politique d’une girouette. Il n’en est rien.

Les Français avaient voté à gauche, pas pour que des enfants se fassent gazer pendant les manifestations contre le mariage pour tous.

Pas pour se faire traiter d’homophobes par les médias quand ils sont hostiles à l’adoption par des homosexuels.

Pas pour qu’un jeune de la manif pour tous se fasse emprisonner quand des lascars qui bastonent pour un regard ou une cigarette refusée sont laissés tranquille.

Ils ont voté à gauche, pas pour que Christiane Taubira relâche les voyous alors que plus une seule ville de France n’est sure la nuit.

Ils ont voté à gauche, mais le mépris des politiques + celui des médias, à un moment les caves se rebiffent.

Ils ont voté à gauche certes, mais parce qu’ils pensaient, en se frottant les mains, que les socialistes allaient prendre aux riches pour leur redistribuer. Ils ont vu l’argent passer, mais pas  pour eux ! Le pognon a été injustement piqué aux pauvres et moins pauvres qui payent et ont payé toute leur vie, et versé aux nouveaux pauvres, qui viennent d’arriver. Il est allé à la scandaleuse assurance maladie des sans-papiers (AME), il est allé aux allocations familiales d’immigrés aux familles nombreuses, au chômage de gens qui ne parlent pas tous français, sans formation professionnelle dans un monde qui n’a pas besoin d’ouvriers, aux priorités logements pour les minorités visibles qui n’ont pas cotisé toute leur vie comme eux, et dont l’entrée massive en France vient grossir les rangs des cinq millions de chômeurs, des prisons et de l’insécurité.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils ont voté à gauche oui, mais pas pour qu’on explique à leurs enfants que Mehdi met du rouge à lèvres et que c’est très bien ainsi. Ce n’est pas très bien ainsi et les Français ne sont pas subitement devenus homophobes parce que les organisations LBGT ont dit.

Ils ont voté à gauche oui oui, mais pas pour se faire museler, diaboliser par le politiquement correct.

Et même s’ils était à peine mille à manifester pour un référendum sur l’immigration, ils sont 75% à trouver que l’islam n’a pas sa place en France, et à se demander pourquoi on ne leur a pas demandé leur avis avant de transformer leur pays, détruire leurs racines et changer leur histoire.

La gauche a pris une déculottée dans un pays anti-capitaliste, anti-mondialisation, anti-libéralisme, favorable à la redistribution des richesses, et qui n’aime pas les patrons. C’est une prouesse.

Le FN a fortement progressé, il a gagné presque toutes les villes où il présentait des candidats. Certains se demandent si ce n’est pas le résultat de la dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen. Ils devraient avoir la réponse : c’est eux qui ont fait passer les communistes pour des gens fréquentables.

Les journalistes aussi sont les grands perdants de l’élection. Ils sont même aux premières lignes. L’information qu’on diffuse et celle qu’on ne diffuse pas, c’est eux. Leur teinte politique n’étant un secret pour personne, constatons que leur « neutralité » à couvrir la vie politique et sociale a laissé les Français de marbre. Internet a fait le reste puisque c’est vers nous tous, médias en ligne, que les Français se tournent pour trouver l’information.

Pour sortir de la débâcle, le PS devra faire des alliances avec les extrémistes – ce que la godiche UMP s’interdit tout en se laissant insulter de connivence avec le FN…

L’alliance du PS avec l’extrême gauche signifie que les thèses totalitaires, dirigistes et liberticides des idéologues extrémistes ne dégoûtent pas le PS. Encore quelques années de mésalliances et les Français vont le comprendre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz