Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mars 2014

url

Les services de renseignement français ont évité un attentat terroriste sur la Côte d’Azur, organisé par un jeune Français, un bon Français, qui revient de vacances jihadistes en Syrie.

Le 17 février dernier, 900 grammes d’explosifs artisanal de type TATP qu’on fabrique dans une cuisine, le même qui a été utilisé dans les attentats de Marrakech en 2011, ont été découverts dans un appartement de Mandelieu-La-Napoule où vivait un jeune musulman de 23 ans interpellé quelques jours plus tôt. Les explosifs étaient entourées de vis et de clous fixés avec du scotch pour que les dégâts soient les plus meurtriers et les plus importants possible.

Une arme et du matériel informatique ont également été saisis.

Le jeune musulman en question était affilié à la cellule terroriste démantelée en 2012 après l’attaque à la grenade d’un commerce juif à Sarcelles en septembre 2012, et qui avait ses bases à Cannes et à Torcy en région parisienne. Il avait échappé au filet de la police anti-terroriste et était parti en Syrie parfaire son entraînement.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Certains membres du groupe étaient également des activistes d’organisations françaises pro-palestiniennes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz