FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mars 2014

631670-princesse-nina-couv

La Princesse Nina, «intelligente, gentille et un peu sauvage» éconduit tous ses prétendants et ne veut pas se marier. Les princes défilent mais elle les refusent tous, jusqu’au jour où elle rencontre une autre jeune fille…

La Princesse Nina est un nouveau livre pour la jeunesse publié chez l’éditeur belge Clavis, et récompensé par le concours d’histoires pour enfants d’Inclusive Works, le FEBE Support, et le British Council.

Les activistes LGBT ne lâchent pas l’affaire, et la destruction vengeresse de l’homme normal (et de la femme) qu’ils ne pensent pas être ne fait aucune pause. Et de plus en plus d’homosexuels commencent à trouver la farce un peu amère, car les excès des militants LGBT déclenchent des haines et des rejets qui n’existaient plus, là où la tolérance était devenue la norme, projetant les rapports trente ans en arrière, détruisant d’un coup les acquis patiemment gagnés.

Les flèches empoisonnées LGBT destinées à imposer l’idée que les enfants sont des homosexuels refoulés, mais qu’ils travaillent à les « libérer des stéréotypes imposés par la société, et épanouir leur vie sexuelle » sont maintenant dirigées vers les tout jeunes : La Princesse Nina est destinée aux petites filles dès cinq ans.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Le but de ce livre est de faire en sorte qu’ils puissent assumer leurs propres choix plus tard» explique le FEBE support qui a étendu la notion de diversité à l’homosexualité, et cautionne le livre, en déplorant que «dès le plus jeune âge, les filles et les garçons sont confrontés à des stéréotypes, et ceux-ci sont également présents dans les livres pour enfants ».

Le message subliminal ? : si votre fille n’est pas lesbienne, si votre fils n’est pas homosexuel, c’est qu’ils ne sont pas normaux. Ce sont des refoulés, victimes de stéréotypes réactionnaires, mais les LGBT sont là et vont les sauver de la tragique vie – un papa une maman – que la société hostile leur réservait.

Et vous, si vous vous opposez à cette démarche, c’est que vous êtes homophobe, naturellement.

Donnez le pouvoir aux extrémistes LBGT, demain ils jetteront en prison les parents qui résistent…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz