Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 mars 2014
Chevalier des Arts et des lettres
Chevalier des Arts et des lettres

La ministre de la culture Aurélie Filippetti a enfin rempli sa mission.

Elle trouvé qui récompenser de l’Ordre des Arts et lettres, pour la « contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde » :

Un groupe de rock décadent qui chante en anglais et en espagnol, porte des T-shirt avec la croix inversée des satanistes – c’est peut-être ce qui a motivé Filippetti – ou ce message typique aux « personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire » : we don’t give a fuck. La traduction est obligatoire, puisqu’ils sont chevaliers des arts : « on en a rien à branler », tout un programme.

la-medaille-des-arts-et-lettres-pour-le-groupe-de-singes_0

Le groupe s’appelle Shaka Ponk. Je n’ai pas écouté sa musique et je ne sais pas si je l’écouterai – je n’ai pas de rejet selon l’apparence des artistes.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais il ne s’agit pas de mes goûts musicaux. Il s’agit de l’ordre des Arts et lettres, et du choix d’une ministre de la gauche qui a remplacé l’élaboration d’un projet de société par un progressisme nihiliste exacerbé, extrémiste, jusqu’au boutiste et violent.

La destruction, c’est pour maintenant.

Les socialistes savent qu’ils vont sauter. Ils pratiquent la politique de la terre brûlée : détruire la société autant que faire se peut avant d’être balayés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz