Publié par Gaia - Dreuz le 28 mars 2014

Neuf personnes, âgées de 13 à 25 ans, ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le viol collectif en janvier d’une adolescente de 15 ans à Paris, a indiqué vendredi une source proche de l’enquête.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le 25 janvier, une jeune fille de 15 ans, qui habite Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), est violée par une dizaine d’adolescents pendant plusieurs heures dans un parking, puis dans une cave situés dans le quartier Montholon (9e arrondissement).

La jeune fille, à qui une incapacité totale de travail (ITT) de 10 jours a été délivrée, a d’abord été entraînée par un adolescent de 16 ans, rapidement identifié par les policiers. Le jeune homme avait ensuite conduit sa victime dans la cave.

Plusieurs ADN masculins, relevés par la police technique et scientifique, ont permis de confondre cinq acolytes de l’adolescent, tous répertoriés dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg).

Mercredi, les six adolescents, âgés de 13 à 19 ans, ont été interpellés à leurs domiciles à Paris et à Bagneux (Hauts-de-Seine) et placés en garde à vue par les policiers de la Brigade de protection des mineurs (BPM). Un autre suspect, âgé de 25 ans, s’est présenté de lui-même à la BPM, où il a été placé en garde à vue.

Jeudi, les policiers avaient arrêté une fille et un garçon de 17 et 18 ans à Paris.

http://www.bfmtv.com/societe/neuf-jeunes-arretes-un-viol-collectif-a-paris-743231.html

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz