Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 avril 2014

Screen Shot 2014-04-05 at 12.50.09 PM

Infiltration d’agents au cœur des organisations ennemies, sabotages clandestins, éliminations ciblées, raids de commandos… autant de missions menées par les services secrets israéliens, considérés comme les meilleurs du monde.

Mais cette réputation est-elle justifiée ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leurs opérateurs sont-ils formés ? Quels ont été leurs succès et leurs échecs ? La seule façon pour Israël d’éviter le sort funeste que lui promettent ses ennemis, c’est d’anticiper toute action adverse. Ainsi, depuis sa création, l’État hébreu a mis l’accent sur le renseignement, les opérations clandestines et les raids préventifs pour annihiler toute menace.

Avec l’ouvrage « Les services secrets israéliens. Aman, Mossad et Shin Beth« *, Éric Denécé et David Elkaïm, spécialistes du renseignement et du Proche-Orient, donnent à comprendre la communauté du renseignement israélienne dans son ensemble : Shin Beth (sécurité intérieure), Aman (renseignement militaire), Mossad (renseignement extérieur) et autres Sayerot (forces spéciales de Tsahal).

Ils passent aussi au crible leur organisation, les différentes actions qu’ils ont eu à mener, leurs relations avec le monde politique, mais aussi, leurs échecs. Beaucoup d’organismes et d’opérations sont ici évoqués pour la première fois : les capacités d’écoute et de guerre informatique de l’Unité 8200 ; les réseaux d’informateurs implantés au Liban ; le « service action » du Mossad ; les raids clandestins des forces spéciales en Syrie à la recherche des armes chimiques ; et surtout, la guerre secrète contre l’Iran, afin de saboter le développement du programme nucléaire de Téhéran et préparer d’éventuelles frappes aériennes.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Premier livre français sur le sujet depuis plus de 20 ans, écrit par deux spécialistes en contact avec des membres des services israéliens, cet ouvrage aborde l’ensemble des services d’espionnage, de sécurité et d’opérations spéciales de l’État hébreu, y compris les plus méconnus. Il en décrypte le fonctionnement, les opérations, les succès, les échecs et les défis.

Petit État entouré de voisins hostiles – sa superficie équivaut à deux départements français – Israël, dos à la Méditerranée, ne dispose d’aucun espace de repli en cas d’invasion. Ses dirigeants savent pertinemment qu’il pourrait être rayé de la carte à l’occasion d’une invasion militaire. La seule façon pour l’État hébreu d’éviter un sort que lui promettent ses ennemis, c’est d’anticiper toute offensive adverse, voire de réduire à néant le développement de leurs forces armées afin que la menace ne prenne jamais forme. Ainsi, depuis sa création, Israël a mis l’accent sur le renseignement (sans lequel sa sécurité est impossible à assurer), sur les opérations spéciales et clandestines, et sur les guerres préventives.

Varash est la contraction de Va’adat Rashei Hasheroutim, ce qui signifie « Le Comité des Chefs de services », institution secrète israélienne qui regroupe les directeurs des différents services de renseignement israéliens :

-  Aman (chargé de la sécurité militaire);

-  le Mossad (agence de renseignement extérieur);

-  le Shin Beth (service de sécurité intérieure).

Cet ouvrage est le premier à présenter les unités d’écoute et de cyber-guerre israélienne, les unités spéciales d’infiltration du renseignement militaire et du Shabak, les forces d’action clandestines opérant en Syrie à la recherche des armes chimiques, les opérations de renseignement pour saboter le développement du nucléaire iranien et préparer d’éventuelles frappes aériennes, les assassinats ciblés du Mossad (notamment l’opération de Dubai et l’élimination d’Imad Mugnieh), ainsi que le business du renseignement (reconversion des anciens des services comme mercenaires et consultants privés partout dans le monde).

Les services secrets israéliens. Aman, Mossad et Shin Beth*, éditions Tallandier, Paris, 2014.

* en achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz