Publié par Ftouh Souhail le 8 avril 2014

unnamed

Fidèle à sa posture de dhimmi, le réalisateur et écrivain français d’origine juive tunisienne Serge Moati, lance un appel aux Français pour qu’ils aillent passer des vacances en Tunisie.

Invité, dimanche 6 avril 2014, au micro de Jean Leymarie dans l’émission ‘‘Mémoire vive’’ sur France Info, Moati a lancé un appel à ses compatriotes pour sortir le tourisme tunisien du marasme qu’il connaît depuis quelques années, en utilisant un argument ridicule :

«Laurent Fabius passera, cet été, des vacances en Tunisie. Il faudrait qu’il ne soit pas le seul à le faire».

Avec sa naïveté, il incite les touristes français à débarquer en masse sur les plages tunisiennes pour soutenir le « Printemps arabe qui est toujours en marche »!

Il a parlé de la Tunisie qu’il « adore» et de la soi-disant « tolérance des musulmans tunisiens » (1).

Moati est né en 1946 à Tunis au sein d’une famille juive, qui a vécu l’épisode de la discrimination antisémite de 1959 lorsque la Tunisie indépendante s’est dotée d’une constitution affirmant que la Tunisie est un « État musulman » voulant « demeurer fidèle à sont appartenance à la famille arabe ».

La période ayant suivi la proclamation de l’indépendance ouvre rapidement la voie vers la suspicion et le désenchantement de la communauté juive, alors que s’amplifie la migration vers Israël et la France.

D’ailleurs, un an seulement après l’indépendance de la Tunisie, Serge Moati et sa sœur quittent le pays, en octobre 1957, et s’installent à Paris.

Néanmoins, Moati vient aujourd’hui nous chanter un argument usé : « la communauté juive vit en paix et en harmonie avec les musulmans tunisiens» sans cependant s’interroger sur les raisons de la peur qui régnait alors dans la communauté et ont motivé leur exode.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les juifs tunisiens étaient plus de 250 000 avant 1956, année de l’indépendance. Maintenant, ils ne dépassent pas les 1400, 1000 d’entre eux étant concentrés à Djerba et 400 autres dans le reste du pays. C’est ce que Moati appelle vivre « en paix et en harmonie avec les musulmans tunisiens» ?

Depuis la « révolution de 2010», les manifestations antisionistes et anti-juives se sont multipliées, avec des discours haineux dans le camp des islamistes comme des laïques.

Mais l’homme qui adore tellement la Tunisie et « l’odeur du détergent de l’aéroport de Tunis-Carthage», ne tient pas compte du danger auxquels sont souvent confrontés les juifs où, à l’Assemblée nationale constituante, on rend hommage à l’antisémite Dieudonné (le 23 janvier dernier, un député Rabiî Abdi du mouvement Wafa a clôturé son intervention en rendant un hommage à Dieudonné en faisant…une quenelle).

Un guignol qui veut cacher la vérité…

Cet appel de Moati semble irrationnel : il vient restaurer l’image d’un pays haineux, raciste et antisémite, qui a encore récemment interdit à une vingtaine de touristes israéliens à bord du bateau de croisière «Norwegian Jade» de débarquer, lors d’une escale à La Goulette, le port de Tunis : ce n’est pas la même odeur de détergent que l’aéroport, Monsieur Moati..

Le navire était amarré au port de La Goulette, le 9 mars dernier, avec à son bord 2400 passagers, dont des juifs israéliens qui s’apprêtaient à descendre, lorsque le capitaine leur a fait savoir que c’était impossible : ils n’étaient pas “les bienvenus sur le sol tunisien”.

Le gouvernement tunisien a tenté de se justifier en expliquant qu’il s’agissait d’un problème de procédure: il s’agissait en fait d’un Apartheid, d’une discrimination anti-israélienne.

Suite au refus des autorités tunisiennes, la compagnie « Norwegian Cruise Line », annonça l’annulation de toutes ses croisières en Tunisie.

Le croisiériste Disney Cruise Line a également décidé d’enlever Tunis des ports d’escale pour les croisières à partir d’Espagne, d’Italie et de France pour l’été 2014.

Une compagnie norvégienne, une américaine, annulent leurs croisières en Tunisie parce qu’ils ne tolèrent pas l’apartheid contre les Juifs israéliens, et Monsieur Moati, juif lui-même, crache sur les israéliens, et encourage les gens à se rendre en Tunisie ?

Que pense Serge Moati de l’Apartheid réservé aux touristes juifs israéliens ? Lui, le juif goulettois?

Pour redorer le blason de la Tunisie, il faut oublier le scandale du refoulement des touristes Israéliens ?

Le plus choquant dans sa démarche est qu’il camoufle le fait que la Tunisie est maintenant pays d’antisémitisme et d’antisionisme.

Mme Amel Karboul, nouvellement ministre du Tourisme, s’est fait remarquer il y a quelques mois par ses déclarations mensongères à propos de sa visite de 2006 en Israël lors de sa nomination. Pour restaurer sa virginité politique, la ministre a précisé que ce voyage n’avait duré que quelques heures à l’aéroport de Tel Aviv (2).

Des appels au boycott de la Tunisie

Le mouvement SIONA, depuis 40 ans au service d’Israël, a publié le 5 avril 2014 un communiqué adressé à tous les touristes, juifs et non juifs, qui sont sensibles à la liberté de circuler, et les encourage à renoncer à se rendre en Tunisie, et ne pas participer au pèlerinage de la Ghriba qui aura lieu à Djerba en mai prochain.

SIONA a adressé aussi une lettre au Président de la Compagnie « Norwegian Cruise Line » pour le féliciter de son courage et pour l’attachement de cette Compagnie aux idéaux de liberté et de justice après avoir annulé toutes les escales de ses bateaux en Tunisie (3).

Notre confère Jacques Benillouche a écrit dans un récent billet « que tant que la position tunisienne ne sera pas clarifiée vis-à-vis d’Israël, les Juifs doivent ignorer le pèlerinage de Djerba par solidarité avec les Israéliens et ne pas céder au chant des sirènes qui ne dure que le temps d’un pèlerinage » (4).

Mais Moati veut les envoyer, pour se courber un peu plus devant les Tunisiens qui interdisent aux Israéliens de débarquer sur leur sol pour ne pas le souiller.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour Dreuz.info.

europe-israel.org/2014/01/tunisie-amel-karboul-une-ministre-qui-restaure-sa-virginite-sur-le-dos-disrael/

identitejuive.com/siona-lance-un-appel-au-boycott-du-tourisme-tunisien/

http://identitejuive.com/par-solidarite-avec-les-israeliens-les-juifs-doivent-ignorer-le-pelerinage-de-djerba/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz