Publié par Hervé Roubaix le 17 avril 2014

charlie_solution

Dieudonné fait désormais plus parler de lui pour ses faits de délinquence que pour son humour.

Après le blanchiment d’argent, la fraude fiscale, les condamnations pour antisémitisme, la dissimulation de revenus, Dieudonné fait maintenant l’objet d’une plainte au pénal pour violences et menaces sur son ancien webmaster, Arabe Badji.

Plainte du 4 décembre 2012 auprès du bureau d’aide aux victimes

Selon nos informations exclusives, Badji a déposé plainte le 4 décembre 2012 auprès du bureau d’aide aux victimes de la police nationale de Rouen pour « extorsion avec violences » survenues le 4 octobre 2012 à St Lubin de la Haye (Eure et Loir), où habitent la tribu Dieudonné et quelques uns des salariés.

Dieudonné était convoqué début avril à la gendarmerie de Dreux, mais il ne s’est pas présenté. Peut-être un mauvais souvenir des gardes à vue de janvier dernier, l’une suite à la plainte d’un huissier de justice qui affirme avoir été visé par des tirs de Flash-Ball.

Dieudonné devait être confronté à Arabe Badji, ancien salarié des productions de la plume et licencié fin 2012 avec pertes et fracas selon ses dires.

Arabe Badji a travaillé en tant que webmaster pour Dieudonné, après avoir été embauché par Noémie Montagne. « En octobre 2012, a déclaré Badji à l’Echo Républicain, il a voulu me forcer à partir ». Arabe Badji ajoute avoir été menacé et frappé de deux coups de poings au visage lors de l’entretien « pour une mise à pied ». Dieudonné « s’est montré menaçant, j’ai été bousculé. L’entretien a été filmé en cachette. Ce jour-là, j’avais appelé les gendarmes ».

L’enquête démêlera peut-être le vrai du faux. Badji affirme que la scène a été filmée, personne n’a vu le film. S’il dit vrai, les fonctions de l’entreprise étaient bien réparties : Montagne s’occupait des embauches, et Dieudonné des licenciements musclés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est pour en savoir plus que les deux hommes devaient participer à la confrontation à laquelle seul Arabe Badji s’est rendu.

Badji, dans sa plainte parle également de « tentative d’extorsion de signature, de vol et d’intrusion dans un domicile privé ».

« Ils ont jeté mes affaires dehors à Saint-Lubin. Je n’avais même pas de bail, le fait que j’habite sur place ne devait pas apparaître » a déclaré Badji à Yves Le Calvez, le journaliste du quotidien orléanais, en ajoutant avoir été également victime « de harcèlement de la part de Noémie Montagne ». Question : quel genre de harcèlement ?

Patrice Ollivier-Morel, le procureur de la République, confirme avec prudence : « … je ne dirai rien de plus sur ce sujet. Nous sommes en train de vérifier les dires du plaignant. », car Dieudonné a lui aussi déposé plainte contre Arabe Badji dans une autre affaire.

D’autant que selon nos sources, les rapports professionnels entre Dieudonné et le salarié des productions de la plume sont loin d’être aussi limpides qu’il y paraît. En septembre 2012, alors qu’il travaillait pour lui, Dieudonné a cédé gratuitement à Arabe Badji un véhicule. Dissimulation de salaire ? Qu’en pensera l’URSSAF ?

J’espère que Dieudonné prend tout cela avec humour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex