Publié par Gaia - Dreuz le 3 mai 2014

Le fraudeur du RER B qui a accidentellement tué une dame âgée en la bousculant, mercredi, avant de s’enfuir, s’est rendu dans la soirée de vendredi, selon une information de BFMTV. Le jeune homme, âgé de 26 ans, s’est présenté vers 22h50 au commissariat du XIIe arrondissement de Paris et a immédiatement été placé en garde à vue dans le XVIIIe.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon RTL, l’homme âgé de 26 ans et d’origine congolaise était accompagné de son avocate, qui lui aurait conseillé de se rendre. Selon les premiers éléments de l’enquête, il n’aurait pas bousculé volontairement la victime et aurait tenté de la rattraper avant de prendre la fuite.

L’accident s’est déroulé mercredi, vers 9 h 20. Micheline L., 74 ans, s’apprêtait à monter dans une rame du RER B à la station Cité-Universitaire, dans le XIVe arrondissement, lorsqu’elle a été bousculé par un jeune fraudeur. Déséquilibrée par l’inconnu qui venait d’enjamber les tripodes, cette résidante du quartier a lourdement chuté contre la rame, qui circulait vers le nord de Paris.

La tête de la retraitée a d’abord heurté le marchepied. Sous le choc, elle a ensuite été éjectée sur le quai, où elle a chuté lourdement sur le dos. Un usager du RER qui se trouvait dans la rame s’est aussitôt porté à son secours avant l’arrivée des pompiers et du Samu.

Très grièvement blessée, Micheline a fait un arrêt cardiaque avant d’être évacuée, en urgence absolue, vers l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le XIIIe arrondissement parisien. La septuagénaire, souffrant de très importantes blessures à la tête et au dos, a succombé à un deuxième arrêt cardiaque, quelques instants après son admission à l’hôpital.

L’enquête a été confiée à la sous-direction régionale des transports parisiens.

«Je suis choquée, c’est une dame souriante, calme, c’est inimaginable», lâchait au micro de RTL  peu après le drame, Samir, fleuriste au pied de l’immeuble où résidait la vieille dame. Il est la dernière personne à l’avoir vu s’engouffrer dans la bouche du RER avant l’accident. Les voisins la décrivent comme une personne frêle mais souriante, que l’on voyait se balader dans les allées du parc Montsouris avec sa fille et son petit fils. «Cela me fait beaucoup de peine, je n’en reviens toujours pas, je suis choquée», s’émeut une voisine.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/bousculade-mortelle-dans-le-rer-b-le-suspect-s-est-rendu-03-05-2014-3812949.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz