Publié par Gaia - Dreuz le 5 mai 2014

Un des assassins présumés de Nééman Ayaad a été interpellé récemment à Toulouse alors qu’il revenait du Maroc.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le suspect, âgé d’une quarantaine d’années, a été arrêté à l’aéroport de Toulouse le 29 avril alors qu’il revenait du Maroc, où il s’était réfugié, après la fusillade, a indiqué une source judiciaire, confirmant une information de Midi Libre. L’homme a été mis en examen pour assassinat et tentatives d’assassinat et placé en détention provisoire.

Le meurtre, dont les motivations restent obscures, a été perpétré dans la nuit du 1er au 2 février, près d’un cimetière dans le quartier populaire de La Conte à Carcassonne. La victime, Nééman Ayaad, 19 ans, pourrait avoir succombé à un règlement de comptes qui ne la concernait pas. Il se trouvait à bord d’une voiture en stationnement et, avec le conducteur, discutait avec un troisième homme dans un autre véhicule quand au moins deux assaillants se sont portés à leur niveau et l’un d’eux a ouvert le feu avec un fusil.
Sur place, les enquêteurs ont retrouvé sept étuis de cartouche de 12 mm. L’un des trois hommes pris pour cible avait réussi à prendre la fuite, un deuxième avait été légèrement blessé tandis que Nééman Ayaad s’effondrait 50 mètres plus loin, mortellement touché dans le dos.
Sa mort avait suscité une vive émotion dans le quartier où il était considéré comme un garçon sans histoire. Six cents personnes avaient défilés en sa mémoire le 7 février.

Selon les enquêteurs, le frère cadet du suspect interpellé le 29 avril se trouvait sur les lieux au moment du crime. Il serait actuellement au Maroc. Dans les jours précédents la fusillade, l’homme interpellé et son frère avaient été mêlés à une violente altercation avec un groupe dans lequel se trouvait la victime, qui n’était pas connue des services de police. On ignore les origines de cette altercation qui, selon un proche du dossier, pourrait trouver sa source dans « une embrouille de prison », à une époque où les deux suspects étaient incarcérés à Carcassonne.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/05/05/1875493-fusillade-mortelle-a-carcassonne-un-suspect-interpelle-a-toulouse.html

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz