Quantcast
FLASH
[14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  |  [08/07/2019] Alerte danger Iran: Les forces navales de la coalition ont déjoué une tentative d’attaque contre un navire commercial en mer Rouge par un groupe Houthi financé par l’Iran  |  [07/07/2019] Le premier candidat gay à la présidence tunisienne, Mounir Baatour, a déclaré: «Je vous ai dit que la normalisation [avec Israël] n’était pas une trahison. La normalisation est dans l’intérêt de la Tunisie en termes d’économie et de relations internationales  |  Sondages de sortie des urnes en Grèce : le parti conservateur de la nouvelle démocratie remportera 40 % des suffrages, battant l’extrême gauche de Tsipras  |  [05/07/2019] L’Iran menace de saisir un pétrolier britannique après que les Royal Marines aient saisi un pétrolier iranien transportant du pétrole vers la Syrie  |  [04/07/2019] 6 terroristes recherchés ont été arrêtés durant la nuit dernière en Judée Samarie  |  [02/07/2019] Après avoir comparé les camps de migrants aux camps nazis, Edward Mosberg, survivant de l’Holocauste, demande qu’Ocasio-Cortez soit retirée du Congrès, et les médias refusent d’en parler  |  [01/07/2019] #Israël a mené sa plus grande vague de frappes sur des cibles liées à l’Iran en #Syrie depuis plusieurs mois – ciblant une base près de #Homs & ~10 installations à l’extérieur du #Damascus. + de 15 personnes ont été tuées  |  [29/06/2019] Kamala Harris lève plus de 2 millions de dollars en 24 heures après avoir fait entendre que Joe Biden est rac site durant le débat Démocrate  |  La république du Kosovo désigne le Hezbollah “organisation terroriste”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 mai 2014

obama stop supporting terrorists
Salué comme « le sauveur » pour avoir renversé le président islamiste des Frères musulmans, le chef des armées Abdel Fattah al-Sissi peut compter sans réserve sur le vote des Chrétiens coptes d’Egypte, qui voient en lui à juste titre un écran contre l’islam anti-chrétien.

Les Coptes représentent la minorité religieuse la plus importante du Moyen Orient, et ils vivaient en Egypte bien avant l’invasion par les arabes, qui peu à peu les ont presque totalement chassés. Persécutés, la violence avait culminé pendant la courte présidence de Mohamed Morsi, des églises avaient été attaquées, incendiées, des commerces chrétiens détruits, des innocents arrêtés, agressés ou assassinés, dans l’impunité totale, voire quelques fois par la police de Morsi.

Après avoir éjecté les islamistes du pouvoir en juillet 2013, les Chrétiens espèrent maintenant que Sissi ne les laissera pas retrouver du pouvoir, après les élections des 26-27 mai.

“Il [Sissi] est le sauveur du pays. Pendant le règne des Frères [musulmans], les Chrétiens ont été réellement persécutés » déclare Maged Sabri, un chrétien qui vit dans les quartiers populaires de Shubra, et ne pardonne pas à Obama d’avoir porté au pouvoir les pires ennemis des Chrétiens.

Les Coptes “espèrent qu’avec Sissi, ils verront la réinstallation d’un système sécuritaire qui les rendra moins vulnérables aux assaults [des islamistes] », explique Mariz Tadros, professeur à l’université du Sussex, qui rappelle que pendant plusieurs décades, l’Egypte était tenue par un homme fort qui contenait les Frères musulmans de Morsi.

“Sans (Sissi), les Frères musulmans auraient pris le contrôle du pays » et Dieu sait ce qui serait arrivé des Chrétiens d’Egypte, explique Amir Bessaly, un fidèle à la sortie de l’église de la vierge Marie du Caire ce matin dimanche 18 mai.

Jusqu’au pape copte Tawadros II, qui a salué Sissi pour avoir “sauvé” le pays de Morsi, sans pour autant soutenir sa candidature. D’ailleurs, lorsque Sissi a annoncé, le 3 juillet 2013, à la télévision, avoir renversé Morsi, Tawadros II était à ses cotés ainsi que les leaders religieux musulmans et des figures de l’opposition.

C’est d’ailleurs son apparition qui avait nourri les théories du complot dont les islamistes sont les grands maitres, et leur avaient fait dire que les Chrétiens avaient joué un rôle central dans la déchéance du gouvernement élu de Morsi, ignorant totalement le fait que des millions de musulmans étaient descendus dans la rue pour demander sa résignation.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces faits restèrent très largement censurés par les grands médias internationaux du fait que Barack Obama soutenait les Frères musulmans, et a été celui qui a mis en demeure Hosni Mubarak, allié des Etats Unis, de « quitter immédiatement son poste », en février 2011.

La politique et les mentalités du Moyen Orient étant impossibles à comprendre pour un esprit façonné par une logique cartésienne – on a vu les lamentables déclarations d’Alain Juppé sur les « démocrates » Frères musulmans, il est important de rappeler que Sissi n’a pas toujours été en odeur de sainteté auprès des Coptes.

Lorsque Hosni Mubarak a été destitué en 2011, Sissi était membre du conseil de l’armée qui a tué 26 Coptes lors d’affrontements près de l’immeuble de la télévision d’état. Puis une église du sud de l’Egypte avait été attaquée après différents affrontements dans les mois qui suivirent, mais pour les Coptes, ces évènements n’eurent rien à voir avec la violence sous Morsi.

Finalement, et bien que l’église copte représente la majorité des Chrétiens du fait que sous Mubarak l’église était seule autorisée à parler au nom de la communauté, les jeunes et les dissidents pourraient voter pour le seul rival de Sissi, le politicien de gauche Hamdeen Sabbahi.

“Le nouveau pouvoir politique cherche à séduire les forces traditionnelles des autorités religieuses car il veut le soutien populaire que ces institutions peut lui apporter,” expliquait Ishak Ibrahim, un chercheur appartenant au groupe des Droits de l’homme « initiative égyptienne pour les droits de la personne ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz