Publié par Michel Garroté le 22 mai 2014

Iran-nuclear-3

Michel Garroté, réd en chef  —  Le 14 novembre 2013, j’informais nos lectrices et lecteurs sur dreuz.info comme ceci (extraits ; voir lien en bas de page) : Aymeric Chauprade, 44 ans, conduira la liste FN aux élections européennes en Ile-de-France. Il devient également le conseiller officiel pour les affaires étrangères de la présidente du FN. Il a été, de 1999 à 2009, professeur de géopolitique à l’École de guerre de Paris, avant d’en être exclu. Un de ses livres lui a coûté, en 2009, sa chaire de géopolitique au Collège interarmées de défense pour un chapitre dédié aux attentats du 11 Septembre.

Le conseiller officiel pour les affaires étrangères de Marine Le Pen est donc un individu complotiste et conspirationniste. J’en conclus que le Front National de Marine est identique au Front National de Jean-Marie. J’en conclus que le Front National base sa politique étrangère sur de fumeuses théories américanophobes et judéophobes (fin des extraits de mon article du 14 novembre 2013 ; voir lien en bas de page).

C’était en novembre 2013. Or, Chauprade a été invité par un courrier du ministère de la Défense à un séminaire d’officiers généraux des forces terrestres. Chauprade a aussi été convié à présenter un panorama géopolitique du monde contemporain, devant les étudiants de l’Institut des Hautes Etudes de Défense nationale. Dans un courrier à en-tête du Premier ministre, le département des stages et séminaires a salué cette conférence unanimement appréciée par les étudiants, tant pour son contenu de très grande qualité que pour sa pédagogie.

Une analyse détaillée a repris le même sujet, avec des éléments très éclairants sur la vision du monde de Marine Le Pen. Je publie ci-dessous l’analyse en question. Je profite de l’occasion pour rappeler que Jean-Marie Le Pen a eu des contacts avec les Iraniens à Paris, il y a quelques années, et, qu’alors, certains s’étaient demandés, si le patron du FN cherchait de nouvelles sources de financement. Jean-Marie Le Pen a également accordé des interviews à des chaines télévisées iraniennes (voir lien en bas de page).

Le 6 février 2014, Peter Martino, du Gatestone Institute, écrivait (adaptation française de jforum.fr remaniée par dreuz.info ; voir en bas de page les liens vers la version anglophone et la version francophone) : La vision du monde de Marine Le Pen semble lui être soufflée par l’homme assis à ses côtés : Aymeric Chauprade, qui a enseigné la géopolitique au Collège de Défense Conjointe de l’Armée Française, jusqu’à ce qu’il s’en fasse expulser, après avoir rédigé un livre dans lequel il exprimait sa vision conspirationniste : la possibilité que les attentats du 11/09 puissent avoir fait partie d’un complot délibéré, ourdi par Washington, dans le but de déclencher une guerre américaine contre le reste du monde.

Chauprade est pressenti pour devenir le meneur du groupe FN au Parlement Européen, après les prochaines élections générales en France. Marine Le Pen, dirigeante du Front National, celle dont on dit qu’elle a de fortes chances de remporter une partie confortable des sièges, lors des élections municipales et européennes, en France, a tenu une conférence, le 22 janvier, lors de laquelle elle a présenté la politique étrangère de son parti, où elle a fait un plaidoyer enflammé pour que la France rompe ses relations avec l’Arabie Saoudite et s’allie avec l’Iran.

Assise à côté de son conseiller en politique étrangère, Aymeric Chauprade, Le Pen a défendu l’idée que la France devrait réduire ses relations avec l’Arabie Saoudite, « le meilleur allié de l’Amérique » et « un pays dangereux dirigé par des clans extrémistes, qui, depuis les origines du Wahhabisme, n’ont qu’un seul objectif : dominer l’Islam global et le transformer en Jihad contre les autres civilisations ».

Marine Le Pen partage, apparemment, l’idée que le monde est, actuellement, sous la menace de deux types malfaisants d’impérialisme global, qui tentent de soumettre la France : l’”euro-mondialisme” américain et l’Islamisme. Selon le point de vue de Le Pen, aussi bien les Américains (l’Union Européenne n’étant qu’un outil entre les mains de l’Amérique) et les Islamistes veulent dominer le monde et détruire la souveraineté comme l’identité de la France.

Sa vision semble opérer une équivalence morale entre les Etats-Unis et l’Islamisme ; que l’un comme l’autre sont aussi avides de dominer le monde et que, parfois, ils s’utilisent cyniquement l’un l’autre pour parvenir à leurs propres fins. Durant cette conférence, Marine Le Pen a appelé ses “ compatriotes musulmans modérés ”, à aider le Front National dans le combat contre les Islamistes violents, qui, avec le soutien de l’Arabie Saoudite, tentent d’imposer leur volonté au monde et à la France. Afin de contrer les Saoudiens, a déclaré Le Pen, la France doit s’allier à l’Iran.

Les Saoudiens, a-t-elle expliqué, veulent, de façon très agressive, isoler l’Iran, mais la situation des femmes est de loin bien meilleure en Iran qu’en Arabie Saoudite, au Qatar, ou même au Koweït et dans les Emirats Arabes Unis.

Apparemment, elle est complètement ignorante, aussi bien des viols dans les prisons iraniennes, de la coutume des « mariages » arrangés pour à peine une heure, comme forme de prostitution légale sur le plan religieux chi’ite, et du fait qu’il n’y a pas plus d’un an, l’Iran a voté une loi qui autorise les hommes à épouser leurs filles adoptives dès l’âge de 13 ans, ou même plus jeune (la « norme » est de 9 ans), avec la permission de sa famille. Tout ce qu’un homme a, par conséquent, à faire pour tirer parti de cette pédophilie légalisée, consiste à « adopter » sa victime, la marier, puis la violer légalement.

Marine Le Pen a prétendu qu’il est dans l’intérêt vital de la France que l’Iran n’acquière pas d’armes nucléaires, mais que l’Iran devrait être autorisée à développer l’énergie nucléaire pour des applications civiles. Elle ne semble dangereusement pas au courant, au mieux, du fait que le programme nucléaire iranien n’a aucun objectif pacifique. Comme elle l’a cependant, mentionné elle-même, l’Iran possède les deuxièmes plus grandes réserves de gaz et de pétrole au monde, mais elle n’a pas réussi à expliquer comment ni pourquoi un pays qui dispose d’une telle abondance de gaz et de pétrole aurait le moindre besoin d’énergie nucléaire pour assouvir ses besoins civils.

Si l’Iran voulait, tout simplement, développer ses capacités énergétiques pour des objectifs civils, il n’aurait nul besoin d’enrichir de l’uranium ni du plutonium. Les Iraniens enrichissent de l’uranium et du plutonium, dans un seul et unique objectif, et il n’a absolument rien à voir avec des objectifs civils.

Le boycott de l’Iran, proclame Marine Le Pen, devrait cesser immédiatement. Les entreprises françaises devraient vite retourner en Iran (le Medef s’y est rendu cette semaine) et suivre l’exemple de l’Allemagne et même de l’Amérique, qui sont si désireux de jouer un rôle important en Iran. Les Allemands se positionnent discrètement, ce qui prouve, d’après elle, que leurs politiques internationales sont « mieux avisées que les nôtres ». En suivant cette logique, elle aurait aussi, assurément, considéré les pays qui ont contribué à la puissance du Troisième Reich en faisant des affaires avec son régime, dans les années 1930, « bien plus perspicaces que les nôtres ».

L’idée profondément désinformatrice de Marine Le Pen, selon laquelle l’Amérique tente de soumettre la France la rend aveugle au fait que la République Islamique d’Iran est, au moins, aussi despotique que l’Arabie Saoudite, un aussi grand parrain du terrorisme international islamiste ; qui a, au moins autant, sinon plus, l’intention d’ »anéantir Israël », et tout aussi déterminé à imposer sa version de l’Islamisme radical au monde.

« L’Arabie Saoudite soutient, partout, les Salafistes extrémistes », souligne Marine Le Pen. « Il est évident que l’Arabie Saoudite soutient Al Qaïda et qu’elle le fait depuis très longtemps ». Elle oublie, cependant, de mentionner que l’Occident est, au moins, autant menacé par les groupes chi’ites soutenus par l’Iran, tels que le Hezbollah, qu’il ne l’est par des groupes terroristes sunnites, comme Al Qaïda, et, de surcroît, qu’une partie de cette mouvance du Jihad Global est sous l’égide de Téhéran.

La vision du monde de Marine Le Pen, semble-t-il, a lourdement été influencée par l’homme assis auprès d’elle, lors de sa conférence de presse : Aymeric Chauprade, âgé de 45 ans, Docteur en géopolitique, qui a enseigné au Collège Interarmées de Défense de l’armée française, avant d’en être chassé, en 2009, pour avoir écrit un livre, dans lequel il exprimait ses thèses conspirationnistes : la possibilité que les attentats du 11/09 fassent partie d’un complot délibéré conçu par Washington pour déclencher la guerre de l’Amérique contre le reste du monde.

Dans la perspective de Chauprade, l’Amérique est, au moins, aussi nocive et destructrice que les Islamistes. Le 30 janvier, une semaine après la conférence de presse de Marine Le Pen, Chauprade a posté une vidéo de son cru, dans laquelle il mentionne même Israël. Il déclare qu’autant les Etats-Unis qu’Israël sont les alliés des Saoudiens, dans leurs tentatives pour détruire les régimes arabes modérés, qui tentent de moderniser l’Islam.

La France, déclare Chauprade, comporte six millions de Musulmans sunnites, vivant sur son territoire. Ce n’est pas dans l’intérêt de la France que les Saoudiens parviennent à radicaliser ces gens. D’où, la France doit rompre ses relations avec l’Arabie Saoudite et s’allier avec l’Iran. Il ajoute que, ironiquement, les Etats-Unis se désengage discrètement d’Arabie Saoudite – alors que, dans de récents articles éditoriaux, il semble plutôt que ce soit les Saoudiens qui se désengagent des Etats-Unis, craignant que le soutien passif des Etats-Unis à l’Iran nucléaire, fassent des USA un allié en lequel on ne puisse avoir aucune confiance.

Les Saoudiens supposent que l’Iran va les prendre pour cible, bien avant Israël, dans le but de conquérir les puits de pétrole saoudiens. Selon Chauprade, les Etats-Unis tentent d’acquérir encore plus d’influence en Iran, parce que les Américains ont remarqué l’énorme potentiel stratégique de l’Iran, ce qui prouve bien, en fin de compte, que ce serait plus avantageux pour atteindre leurs buts impérialistes, que l’Arabie Saoudite.

Et, quand cela arrivera, prévient Chauprade, les Américains pourraient utiliser les bonnes relations de la France avec les Saoudiens et leur parrainage du terrorisme international comme un bon moyen d’embarrasser la France.

Dans cette vision du monde “géopolitique” simpliste de principal conseiller de Marine Le Pen en politique étrangère, le plus Grand Satan de tous semble bien être l’Amérique, à égalité avec Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient, mais le plus proche allié des Etats-Unis, le « petit Satan » de Dame Le Pen. Cela ne constitue guère une surprise, alors, que le programme nucléaire de l’Iran et les activités terroristes du Hezbollah ne gênent pas du tout les cercles dirigeants du FN.

Chauprade est donc l’un des candidats de tête du FN pour les élections au Parlement Européen de ce mois de mai et il est pressenti pour être le chef du groupe FN au Parlement Européen, lorsque Marine Le Pen, actuelle dirigeante du groupe FN au Parlement européen, transitera vers l’Assemblée Nationale, à la suite des prochaines élections générales en France.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.dreuz.info/2013/11/mon-coup-de-gueule-contre-marine-le-pen/

http://www.wat.tv/video/verite-president-pen-interview-19re9_2hu2x_.html

http://www.gatestoneinstitute.org/4160/marine-le-pen-chauprade

http://www.jforum.fr/forum/france/article/marine-le-pen-a-bas-l-amerique-et

   

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz