Publié par Michel Garroté le 7 mai 2014

Corée-Nord-8

Michel Garroté, réd en chef — Le soutien de la Chine envers le pouvoir génocidaire nord-coréen n’est pas éternel, comme l’indique un rapport dont des extraits ont été publiés au Japon par Kyodo News (lien en bas de page). Le document provient de l’Armée populaire de Chine et révèle que Pékin anticipe la chute du leader Kim Jong-un et l’effondrement de son régime.

Évincés militairement par les États-Unis et la Corée du Sud voisine, les hommes-clés du régime pourront trouver refuge côté chinois. Là, ils pourront être détenus dans des camps spéciaux où ils seraient suivis et protégés. L’idée de Pékin étant de garder un œil sur ces cadres afin d’éviter qu’ils ne reprennent le combat et mettent ainsi en péril la sécurité intérieure de la Chine.

Puis, la priorité sera de contenir un éventuel flot de millions de réfugiés, poussés sur les routes par les combats dans la péninsule. Pour cela, la Chine envisage la construction de plusieurs camps à sa frontière avec la Corée du Nord où les exilés seront questionnés, identifiés, et, refoulés, s’ils sont considérés comme dangereux ou indésirables pour Pékin.

La Corée du Nord, son régime génocidaire et stalinien, son dirigeant halluciné, son arsenal nucléaire et balistique finissent-ils par inquiéter même en Chine ?

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://www.globalpost.com/dispatch/news/kyodo-news-international/140504/china-mulls-impact-n-korea-regime-collapse-border-area

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz