Publié par Hervé Roubaix le 6 mai 2014

460x

De votre coté de l’Atlantique, en Europe, vous n’avez plus beaucoup le droit de poser les questions qui dérangent, et vous n’avez pas du tout le droit de poser les questions qui touchent aux tabous, notamment celui de demander s’il existe des aspects négatifs de l’immigration.

En France, l’association SOS Homophobie a établi un rapport annuel sur l’homophobie, et a recueilli 3 500 témoignages de victimes d’actes homophobes. Selon le rapport, les violences ont augmenté de 50% en une seule année.

« Mais quel rapport avec le Beverly Hills Hotel ? »

Qu’est ce qui a donc tant changé dans la population européenne pour que les agressions homosexuelles explosent ainsi ? Elles étaient pratiquement inexistantes jusqu’à l’époque où j’ai quitté la France il y a 10 ans. Le sujet était peu évoqué, et les agressions, répugnantes à vomir, étaient rares.

L’homosexualité est punie d’emprisonnement (ou de coups de fouets) dans près de soixante pays qui représentent la très grande majorité de l’origine des immigrés d’Europe : Algérie, Maroc, Sénégal, Bangladesh, Botswana, Burundi, Cameroun, République démocratique du Congo, Émirats arabes unis, Éthiopie, Guyana, Jamaïque, Kenya, Libye, Malaisie, Nigeria, Oman, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Singapour, Sri Lanka, Syrie, Tanzanie, Togo, Zambie.

Elle est même passible de la peine de mort dans sept pays : Afghanistan, Arabie saoudite, Iran, Nord du Nigeria, Mauritanie, Soudan et Yémen.

Est-il possible que la population venant de ces pays, si exigeante du respect de ses traditions, ait laissé aux frontières de l’Europe sa culture homophobe et ne l’ait pas transmise à sa descendance née en Europe ?

« Mais quel rapport avec le Beverly Hills Hotel ? »

Se pourrait-il que les Français ethniques, de souche, soient accusés en bloc, et injustement, d’homophobie pour la seule raison qu’il ne faut pas nommer les antécédents des agresseurs ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Fort de l’enquête de l’association contre l’homophobie, si une partie des agresseurs ont un profil dominant, SOS Homophobie le sait. Mais elle ne le dira pas : les homosexuels seront donc un peu plus en danger, victimes du politiquement correct qui se résume ainsi : mieux vaut les laisser se faire tabasser qu’être accusé de racisme.

Le rapport avec le Beverly Hills Hotel :

Depuis lundi, j’ai reçu au moins deux appels d’amis qui me disent de ne pas mettre les pieds au Beverly Hills Hotel : boycott total de l’hôtel. Même si je ne vais pas souvent dans ce très beau et très cher hôtel, voici de quoi il s’agit :

Le sultan de Brunei, propriétaire du magnifique palace dans la verdure qu’on atteint en montant au ralenti pour savourer la splendeur de North Crescent Drive, a récemment, pour appliquer la Sharia, la loi islamique que de plus en plus de musulmans de France appellent, édicté une loi qui punit l’adultère, l’avortement, et les relations entre personnes du même sexe de peines de lapidation (le coupable est enterrée jusqu’à la taille et de simples citoyens les tuent à coup de pierre, avec interdiction d’utiliser des pierres trop grosses pour éviter que la mort soit trop rapide), et de coups de fouet.

L’industrie du cinéma d’Hollywood s’est joint à de nombreuses organisations professionnelles qui ont décidé de boycotter l’hôtel dont elle représente le gros de la clientèle, en signe de protestation.

Le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah, qui est propriétaire du Beverly Hills Hotel, a salué l’adoption de la nouvelle loi du pays comme « un grand pas en avant. »

« La décision d’implémenter le code pénal selon la Sharia n’est pas pour le plaisir mais pour obéir aux commandements d’Allah qui sont écrits dans le Coran, » a déclaré le sultan la semaine dernière.

Dites-nous, SOS Homophobie, avez-vous regardé du coté de La Mecque lors de votre enquête ? La lecture du coran – pardon – l’obéissance aux préceptes du coran, n’est-elle pas demandée à chaque musulman ? L’islam n’est-il pas devenu la première religion pratiquée de France ?

Puisque, selon le sultan de Brunei que personne ne soupçonnera d’être islamophobe, Allah lui-même demande de punir les homosexuels, se peut-il qu’une poignée de Français qui pratiquent la religion musulmane avec la même ferveur que le sultan en viennent, les fous, les fous de Dieu, à appliquer eux-même la justice divine que la loi de leur pays interdit, en contradiction avec la Sharia ?

Oui je sais, vous n’avez pas trop le droit de poser ces questions là… même si vous vous contentez de citer la déclaration du sultan de Brunei.

Imaginez le bazar si l’on découvre des homophobes parmi les victimes de l’islamophobie ! SOS racisme contre SOS Homophobie !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex