Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 24 juin 2014

Abdul-Aziz-bin-Abdullah

L’Arabie saoudite, théocratie dictatoriale des plus tyranniques, se permet, par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères, de faire la morale à l’Occident et de critiquer nos valeurs démocratiques : la Liberté d’expression et les Droits de l’Homme.

Il préfère adhérer aux droits de l’Homme, de la femme et de l’enfant selon la charia.

3806406590

Pour rappel, l’Arabie saoudite est membre de l’OCI, dont le siège se trouve à Jeddah. Interdire toute critique de l’islam est l’objectif majeur de l’OCI et ce depuis des années. C’est une véritable obsession, pour cette organisation islamiste regroupant 57 pays musulmans, dont certains appliquent la charia, prônent et encouragent le génocide des minorités chrétiennes, coupables de souiller, de par leur présence, la sol « sacré » de l’islam.

Le Ministre des Affaires étrangères saoudien, le prince Abdul Aziz bin Abdullah, a appelé les gouvernements à prendre des mesures sévères envers quiconque abuse de la liberté d’expression pour dénigrer les « religions divines » et les prophètes, sous-entendu l’islam et Mahomet.

S’exprimant lors de la 17ème conférence des ministres des Affaires étrangères des pays non-alignés du Mouvement des non-alignés à Alger les 28 et 29 mai dernier, il déclara que de telles « actions provocatrices » (la critique de l’islam, de son prophète et de son livre sacré) menaçaient la paix globale et la stabilité.

Il ajouta :

« L’Arabie saoudite souligne son engagement envers les principes du Mouvement, afin de faire face aux situations régionales et internationales en évolution constante et rapide. »

« Le droit international est violé et les principes des Droits de l’homme et de la Liberté d’expression sont exploités pour insulter les « religions » (l’islam) et leurs symboles (le coran) à des fins politiques. »

« Le royaume saoudien appelle à la vigilance, car l’escalade de ces violations graves et réitérées menace la paix mondiale. En conséquence, le Royaume appelle à évaluer et à examiner le rôle du Mouvement et son efficacité dans la protection et la promotion de la sécurité et de la stabilité dans le monde.”

Il apporte également son soutien « désintéressé » et purement « humaniste » au seul peuple, à ses yeux, opprimé dans le monde, comme par hasard, voisin d’Israël, le peuple « palestinien », inventé par les nations arabes pour nuire à l’entité sioniste, selon la déclaration d’un chef de l’OLP en 1977 au journal De Trouw. Les véritables damnés de la terre, eux, ne suscitent aucune compassion de ce noble personnage : ils n’ont pas la chance d’être voisins d’Israël.

« Nous nous basons sur les principes du Mouvement et sommes impatients de jouer un rôle plus actif, plus positif, afin d’aider le peuple palestinien et son Autorité nationale, à obtenir leurs droits légitimes et un état indépendant avec Jérusalem comme capitale”, a déclaré le ministre.

En outre, tout imprégné de sa propre contrevérité islamique, le ministre a déclaré :

« L’Arabie saoudite condamne fermement toutes les tentatives effectuées par l’occupant israélien à Jérusalem pour modifier l’identité religieuse et historique des lieux saints de la ville, ainsi que son statut légal. »

Accuser autrui de ses propres travers, une habitude bien musulmane.

Et de rajouter : « L’Arabie saoudite est membre du Traité de non prolifération des armes nucléaires et respecte ses obligations. Le Royaume est engagé à faire du Moyen Orient une région sans armes de destruction massive. »

L’Arabie saoudite apôtre de la paix au Moyen Orient. La belle farce à la sauce saoudienne

Enfin, pour compléter le tableau idyllique d’une Arabie saoudite au service de la paix entre les peuples, il osa affirmer que son pays rejetait et condamnait le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, ajoutant, avec un aplomb que lui envierait l’empereur des mythomanes, que le royaume coopère avec la communauté internationale pour éliminer ce mal universel…

2011-09-11-ap-towersjpg-6be5ddc322d0f239

Ces déclarations d’une altesse royale saoudienne trouvent leur inspiration dans la vision islamique de la « vérité ».

Le royaume d’Arabie saoudite, s’il veut être crédible dans son rôle de moralisateur, devrait commencer par respecter dans son pays ce qu’il exige de l’Occident, car l’image qu’il donne est loin d’être celle d’un pays respectueux des Droits de l’Homme, tolérant, ouvert, un pays soucieux d’apporter la paix et la stabilité au monde.

L’Arabie saoudite est le royaume de l’obscurantisme : au nom de l’islam, il rejette la liberté de culte, interdit la cohabitation pacifique des religions, traite ses travailleurs immigrés, tout comme le Qatar et autres émirats d’ailleurs, comme des esclaves, et leur nie tous droits humains.

Les immigrés chrétiens n’ont pas le droit de porter une croix autour du cou

Les immigrés chrétiens n’ont pas le droit de porter une croix autour du cou, le fait de posséder une Bible constitue un délit criminel, les femmes étrangères sont également obligées de se voiler intégralement.

La charia est appliquée dans toute sa violence, sa barbarie, sa cruauté. La construction d’églises est interdite dans toute le péninsule arabique, sous prétexte que ce pays abrite les lieux saints musulmans, dès lors seul l’islam peut y être pratiqué. Les manuels scolaires du royaume saoudien sont imprégnés de haine pure envers les Juifs et les Croisés.

Par contre, en Occident, ces hypocrites suprémacistes, intolérants saoudiens, revêtent la parure de la tolérance et n’hésitent pas à promouvoir d’une manière machiavélique, le « dialogue interconfessionnel » via le financement de centres interreligieux, comme celui de Vienne.

Cette opération sournoise de séduction des infidèles cache en réalité la promotion du wahhabisme, une branche radicale de l’islam, qui règne en Arabie saoudite, et applique strictement la loi islamique, la charia. Ce prétendu « dialogue » est, en fait, basé sur mensonge, un mythe, celui d’un islam fondamentalement pacifique et tolérant.

Or, de par ses textes fondateurs, l’islam est radicalement opposé à toute liberté religieuse et à tout contact amical avec les fidèles des autres religions.

Tous les versets tolérants envers les non Musulmans ont été abrogés par les versets suprémacistes, belliqueux et intolérants de Médine, petit détail, mais de grande importance, que les imams oublient sciemment de mentionner aux naïfs occidentaux qui se pâment d’admiration devant cette « religion » faussement présentée comme une « religion de tolérance, d’amour et de paix » le temps de les séduire et d’en faire des esclaves soumis.

Qui use et abuse de la liberté d’expression en Occident pour appeler à son islamisation, à l’application de la charia, à l’incitation au jihad, au martyre, au meurtre des infidèles ?

Les adeptes de l’islam.

Qui viole le droit international et bafoue les droits de l’Homme les plus élémentaires des minorités non musulmanes en terre d’islam ?

Les majorités musulmanes.

Qui met en danger la sécurité, la stabilité et la paix dans le monde ?

Les organisations islamistes, soutenues par les monarchies du Golfe, pieuses adeptes de l’idéologie islamo-nazie.

Qui utilise la cause palestinienne pour alimenter la haine antisémite à travers la planète ?

Les nations arabo-musulmanes et les théocraties musulmanes.

Qui se spécialise dans la réécriture de l’histoire d’Israël, et s’approprie de son patrimoine historique et spirituel en l’arabisant et en l’islamisant ?

Les Arabo-musulmans « palestiniens » soutenus par l’UNESCO et ses mécènes arabes.

Un Moyen Orient sans arme de destruction massive ?

Evidemment, un Iran chiite nucléaire est une éventualité qui terrorise l’Arabie saoudite sunnite, vu la haine ancestrale meurtrière qui caractérise ces deux branches de l’islam, mais cela démange le royaume des sables, qu’Israël soit la seule puissance nucléaire de la région.

Qui finance le terrorisme international et l’islam salafiste en Occident ?

L’Arabie saoudite, le Koweit, le Qatar, etc. pays qui souhaitent éliminer le Mal, dont ils sont la source principale.

Après l’islamiste Erdogan, pour qui l’islamophobie est un « crime » contre l’humanité, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamanra y va de son refrain pour défendre l’islamisation de l’Europe, en joignant sa voix à celle du ministre saoudien :

« Le Chef de la diplomatie algérienne a estimé, lors de la 3e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) et de la Ligue des Etats arabes, les 10 et 11 juin dernier, que « la stigmatisation de l’islam et des musulmans est une atteinte aux droits de l’homme et constitue une menace à la coexistence pacifique entre les peuples ».

Il a qualifié de « légitime » l’inquiétude des immigrés musulmans, suite aux résultats des élections européennes, marquées par la poussée des discours extrémistes, xénophobes, et islamophobes en Europe.

« L’Algérie, a-t-il, ajouté, plaide pour une approche « qui prend en compte, non seulement les capacités d’accueil des pays de la rive nord, mais aussi la préservation des droits à la libre circulation des personnes ainsi que le rôle du développement dans la sédentarisation des candidats potentiels à l’immigration ». Source : El Watan/APS

Jamais ces moralisateurs musulmans, si prompts à critiquer l’Occident, ne se posent la question de connaître le pourquoi de ce rejet grandissant de l’islam et de ses adeptes de moins en moins « modérés » par les Occidentaux.

Et quid de la stigmatisation des Occidentaux par la poussée des discours des islamistes, occidentalophobes, christianophobes, judéophobes, antisémites, antidémocratiques ? De la culpabilisation incessante de nos peuples par la caste politique, par les « élites » intellectuelles, par les médias, ces faiseurs de mythes  ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Par l’utilisation de l’arme psychologique de la culpabilisation, nos responsables, avec l’aide des pays arabo-musulmans « amis », essayent de nous affaiblir moralement, par la haine de nous-mêmes, de notre histoire, de notre identité, tout en renforçant le mental de notre ennemi, ce qui lui permet d’avancer et de promouvoir l’islam, son idéologie pseudo-religieuse, destructrice de nos valeurs, de notre civilisation, de nos peuples.

Il serait temps d’arrêter de culpabiliser nos peuples pour des crimes du passé, dont nous ne sommes ni responsables, ni solidaires, de diaboliser notre Histoire, et nous rendre notre fierté nationale, car la culpabilisation a toujours été, comme l’écrit Sun Tzu, « une arme de guerre fatale qui permet de vaincre un ennemi devenu hostile à lui-même et ainsi incapable de se défendre.”

Qui craint la Croix, sinon Satan ?

Qui se soucie, parmi ces donneurs de leçons des pays musulmans, de l’inquiétude légitime des peuples européens, auxquels on impose le remplacement de ses populations via une immigration folle, majoritairement musulmane, aux valeurs diamétralement opposées aux nôtres ? Une immigration qui peu à peu instaure l’islam et ses symboles, mais demande, voire exige la suppression des symboles de notre civilisation judéo-chrétienne, dont la Croix. Qui craint la Croix, sinon Satan ?

La semaine dernière, le guide suprême iranien, Khamenei, un « pieux » parmi les « pieux » musulmans, s’était adressé au Parlement pour y apporter un message islamique des plus « fraternels ». Message, sans hypocrisie, plus conforme à la réalité islamique, que le discours du prince saoudien.

Il exprima le vœu de détruire les USA, responsables selon lui de dévoyer les valeurs universelles et d’entamer des guerres aveugles. Ce qui n’empêche pas l’Administration Obama d’entamer des négociations avec ceux qui rêvent de détruire l’Amérique et son fidèle allié Israël.

Pour Khamenei, la lutte et le jihad sont éternels, car le mal et son front continuent d’exister. Cette lutte ne cessera que si la société arrive à se débarrasser du front des oppresseurs, à la tête duquel se trouve l’Amérique, qui a étendu son emprise maléfique sur l’esprit humain. Cela exige une lutte longue et difficile et une intimité avec le coran.

Selon l’ayatollah, ne pas être intime avec le coran peut conduire à fraterniser ou même à coopérer avec le régime sioniste… L’intimité avec le coran est une indication que le cœur est prêt à recevoir le guide céleste. Aujourd’hui, le plus grand malheur pour le monde islamique est d’ignorer l’intimité avec le coran et par conséquent d’ignorer les ruses de l’ennemi.

1-31-11-QuranRifle10

L’Arabie saoudite, l’Iran : deux dictatures théocratiques vouant la même haine à l’occident et partageant la même aspiration, celle de le détruire, mais l’un est respecté et vénéré par les gouvernements occidentaux, dont les membres s’inclinent avec déférence devant le roi, l’autre a été longtemps diabolisé et soumis à embargo …

images

Difficile de suivre les méandres de l’esprit de nos dirigeants pour lesquels certains tyrans islamiques sont respectables, voire de bons amis, d’autres non, et pourtant, tous partagent le même rêve : détruire l’occident et ses valeurs démocratiques.

Source : KSA: Don’t misuse freedom of expression to attack divine religions

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz