Publié par Hervé Roubaix le 25 juin 2014
L'émir Tamim Al-Thani du Qatar
L’émir Tamim Al-Thani du Qatar

Il faut être français et socialiste pour avoir l’arrogance de donner des leçons de morale au monde entier, s’auto-ériger garant des Droits de l’homme, et laisser croupir un de ses ressortissants, illégalement emprisonné au Qatar, afin de ne pas froisser l’Emir, qui pourrait sans cela refuser d’acheter le Rafale de Dassault.

Il faut être socialiste et s’identifier à la misère des sans papiers pour en même temps cracher sur un concitoyen qui lui est en règle et possède ses papiers.

• Jean-Pierre Marongiu, ingénieur, est illégalement incarcéré dans des conditions qui en France feraient scandale, depuis septembre 2013 au Qatar.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La diplomatie a besoin d’agir en dehors de la vue des médias, on le comprend aisément, mais elle profite également de ce silence, à l’exception notable de France 24, qu’il convient de saluer, pour dissimuler ses échecs et ses errements.

Jean-Christophe Peaucelle, ambassadeur de France au Qatar, affirmait le 26 octobre 2013 qu’une solution était proche pour les quatre français retenus au Qatar.

Nous sommes le 25 juin, et le nom de Marongiu ne sera pas prononcé, entre deux petits fours et les éclats de rire forcés des courtisans visqueux, peureux et intrigants, dont l’appât maladif du gain met mal à l’aise :

Une information judiciaire pour pour « escroquerie, abus de confiance, extorsion de fonds et conditions de travail contraires à la dignité humaine » et séquestration, suite aux plaintes du joueur de football Zahir Belounis et de l’homme d’affaire Nasser Al Awartany qui viennent d’être libérés, a été ouverte contre deux dignitaires du régime, l’actuel ministre de la Défense, Hamad Bin Ali Al Attiyah, et un cousin de l’Emir, Jassim Thani Jassim Al Thani, et un juge d’instruction du tribunal de Paris a été nommé, selon l’avocat des victimes Me Berton.

Une troisième plainte vise l’Emir du Qatar lui-même doit être déposée par Stéphane Morello, l’entraineur de football récemment libéré. Il attaque pour escroquerie et extorsion de fonds le Sheikh Tamin Ben Hamad Al-Thani, président du comité olympique du Qatar, devenu depuis le chef de l’émirat.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz