Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 juin 2014

Dans un communiqué du 24 juin, le Ministère palestinien de la santé a indiqué qu’à Gaza, une petite fille de 3 ans blessée par un missile, a succombé à ses blessures.

C’est un terrible drame, et mes pensées vont à sa famille touchée par cette catastrophe.

10013875_10153976717385201_2022737193_n
Benjamin Barthe

Benjamin Barthe, grande conscience du peuple palestinien, a appris comme nous autres journalistes la tragique nouvelle.

[column col= »1/4″]Benjamin Barthe n’a pas écrit une ligne dans Le Monde, pas un mot accusateur[/column]

Mais stupéfaction, Benjamin Barthe n’a pas écrit une ligne dans Le Monde, pas un mot accusateur, pas un entrefilet pour dénoncer le terrible crime.

J’ai cherché une explication. Je n’ai pas trouvé. Benjamin Barthe est toujours là pour prendre la défense du peuple palestinien opprimé.

Croyez-vous que son silence s’explique du fait que la petite fille a été tuée par une roquette tirée depuis Gaza sur Israël et qui a malencontreusement atterri dans la bande de Gaza ?

C’est impossible.

Cela voudrait dire que Benjamin Barthe ne prend pas la défense du peuple palestinien opprimé lorsque les Israéliens ne sont pas en cause.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le fait que sa compagne affiche fièrement sur sa page Facebook une photo d’elle à coté d’Arafat n’a rien à voir :

La femme de Benjamin Barthe
La femme de Benjamin Barthe fière de cette proximité

Car Benjamin Barthe n’est pas homme à laisser une militante pro-palestinienne influencer sa plume.

Et Le Monde ne laisserait jamais un journaliste ayant une proximité avec les milieux palestiniens couvrir le sujet sensible du conflit israélien qui demande neutralité et indépendance.

Autre preuve de sa neutralité, Benjamin Barthe a travaillé au quotidien égyptien Al-Ahram et à l’Humanité.

Tout ceci porte un nom, mais présentement il m’échappe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz