Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 juin 2014
Point d'impact du missile syrien
Point d’impact de l’explosion syrienne

Suite à l’attaque mortelle d’hier qui a tué un jeune israélien, il y a deux heures, l’aviation israélienne a frappé neuf cibles en Syrie : quartier général militaire et position de tirs du secteur de Kuneitra.

Il y a plusieurs morts, selon le porte-parole de l’armée israélienne.

Tsahal a pris l’attaque qui a tué un enfant israélien et blessé trois personnes très au sérieux et avait promis qu’une riposte proportionnée serait envisagée, sans bien entendu expliquer à l’agresseur les détails.

Mohammed Karaka, 15 ans habitant le village druze d’Arraba, a été tué, et trois autres ont été blessés, dont son père Sami Karaka, initialement annoncé comme mort, lors d’une explosion d’origine inconnue près de la frontière syrienne à Tel Hezeka.

L’origine de l’explosion est encore inconnue. Il peut s’agir d’un explosif placé auparavant sur la clôture de sécurité, d’un obus tiré sur la clôture au moment du passage des Israéliens, ou d’un tir perdu entre l’armée syrienne de Bachar al-Assad et les rebelles.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un des blessés dans l’attaque est dans un état grave, tandis que le second souffre de blessures légères.

Un hélicoptère a ratissé la zone à la recherche d’éventuels terroristes infiltrés à la faveur du trou dans la clôture.

• En mars 2014, un véhicule de patrouille de l’armée a été atteint par un explosif syrien près de la frontière : 4 soldats israéliens ont été blessés.

• En février 2014, deux roquettes tirées d’une ville syrienne ont touché les monts du Golan.

• Depuis 2011, des salves de roquettes perdues explosent régulièrement sur le sol israélien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous