Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 juin 2014

Screen Shot 2014-06-01 at 16.39.54 PM

Quatre personnes sont mortes, abattues à bout portant à la Kalashnikov, dans le cou et au visage, par un terroriste musulman, un acte antisémite. 

Deux jeunes filles israéliennes, les filles du couple de touristes, se retrouvent orphelines, elles ont perdu d’un coup leurs deux parents. Un jeune garçon d’une vingtaine d’année, juif aussi, a été fauché au début de sa vie, celle de ses parents est brisée. La famille de la quatrième victime ne contient pas sa douleur.

Mais que disent les médias…

Ils dressent le portrait d’un Mehdi Nemmouche victime de la société, victime de la vie.

Sans domicile fixe -le pauvre

Pour le HuffPost, Mehdi Nemmouche, était sans domicile fixe -le pauvre. D’ailleurs il a été condamné « dans une affaire anodine de conduite sans permis » ajoute le quotidien en ligne pour souligner l’acharnement de la justice, et il « niait farouchement avoir commis les faits » : voilà, il est la victime d’une erreur judiciaire.

20minutes.fr le décrit comme un « jeune homme » [il a 29 ans mais jeune homme, ça fend le cœur]… et Slate comme un « jeune homme sans ressources. » – émotion.

Nemmouche n’avait pas eu une vie facile

« Une enfance difficile, mais un jeune homme intelligent » dit RTLinfo Belgique, qui en rajoute en expliquant que « M. Nemmouche n’avait pas eu une vie facile » [violons]. « Il a été placé très jeune et s’est retrouvé à la rue à l’âge de 17 ans. » [on sort les mouchoirs]

« Il avait une intelligence et était vif d’esprit«  ajoute une journaliste pour montrer toute attendrie combien la vie est injuste: il avait tout pour réussir, mais la vie cruelle en a décidé autrement.

« Des jeunes gens qui sont en déshérence, qui on rencontré des difficultés d’ordre familial, d’ordre personnel comme ce fut le cas pour M. Nemmouche » s’empresse de dire Me Soufila, son ex-avocate, ajoutant qu’il « n’a pas su trouver dans la société la solution à ses difficultés » – vite une marche blanche et des pages Facebook pour soutenir Mehdi !

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il aurait même une petite amie belge

Et RTL nous fait verser une larme : « sa famille est sous le choc » [ah oui, j’oubliais : c’est la famille du tueur qui est sous le choc, dans les médias]. « Le suspect aurait de la famille en Belgique, il aurait même une petite amie belge. » – Vous rendez-vous compte ? Pauvre petite chérie au cœur brisé, comme elle doit souffrir d’être privée de son amoureux. Je suis sûr qu’un média va l’interviewer pour lui faire dire que Nemmouche était un garçon très gentil, très attentionné et très romantique.

Et voilà la merveilleuse tante de M. Nemmouche qui parle de son neveu, « placé dans un foyer d’accueil peu après sa naissance » [c’est Zola !] « avant d’être hébergé par sa grand-mère à l’âge de 17 ans ». [Faudrait savoir : tantôt il s’est retrouvé à la rue à 17 ans, tantôt il vivait chez sa grand-mère ?]

Quelqu’un de gentil, d’intelligent

Et la tante d’ajouter que Nemmouche est « quelqu’un de gentil, d’intelligent, scolarisé, qui avait fait une année d’université ».

Vous ne comprenez pas : il a tué quatre personnes, mais avec gentillesse.

D’ailleurs c’est même un fils exemplaire et attentionné : « A sa sortie de prison, fin 2012, la famille a « eu la surprise de le revoir. Il est venu faire un petit bonjour, pour nous rassurer » dit encore la tante. Comme c’est touchant, on en frissonne.

Ca y est je pleure

Messieurs les journalistes, vous m’avez convaincu : la vraie, la seule victime de la tuerie du musée juif de Bruxelles, c’est Mehdi Nemmouche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

46
0
Merci de nous apporter votre commentairex