Publié par Hervé Roubaix le 25 juin 2014

Tribune de Genève

Plusieurs lecteurs m’informent avoir tenté en vain, hier, de publier des commentaires en soutien d’Israël sous un article de la Tribune de Genève («Nos enfants sont kidnappés. Et que fait le monde ?»). Ils ont tous été rejetés.

Par contre, les commentaires anti-israéliens les plus agressifs, voire mensongers, certains même antisémites, eux, pullulaient.

Mais ce matin, tous les commentaires sans exception avaient disparu, et le fil de discussion était fermé.

La Tribune de Genève a donc laissé les commentateurs pro-palestiniens et anti-israéliens se défouler et s’en donner à cœur joie pendant 24 heures.

Elle a interdit que s’expriment les points de vue opposés.

Pour de vulgaires considérations idéologiques, La Tribune de Genève n’a pas hésité à ternir sa propre réputation, et au delà, risqué de laisser de la Suisse un arrière-goût amer.

Je ne sais pas si c’est Andrès Allemand, l’auteur de l’article bienveillant et à l’écoute du drame que vivent les trois mamans des adolescents kidnappés, qui a laissé publier les commentaires de haine, et censuré les commentaires de soutien. Mon intuition me dit que c’est plutôt l’inverse : il a fait effacer le fil qui a littéralement détruit la qualité et l’esprit de son article. Je lui poserai la question.

Plus excessive encore que les médias français, ce qui n’est pas peu dire

Car ce n’est pas la première fois que La Tribune de Genève adopte, dans sa gestion des commentaires, une posture partisane anti-israélienne et pro-palestinienne, se montrant plus excessive encore que les médias français, ce qui n’est pas peu dire. C’est son droit, elle est maître de sa ligne éditoriale. Mais il y a quelque chose de vicieux et de très peu suisse à faire passer pour l’avis du public une manipulation.

La Tribune de Genève ferait bien de regarder plus souvent du coté de ses confrères en langue allemande, ils n’ont pas rayé d’un trait rouge épais la déontologie de la presse.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tentez à l’avenir de publier un message pro-israélien à la suite d’un article sur le sujet. Si la Tribune de Genève ne le publie pas, envoyez le à Dreuz. Nous le publierons afin de laisser au public le soin de décider par lui-même si La Tribune de Genève est impartiale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

14
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz