Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 juin 2014
L'islam est le visage de la mort
L’islam est le visage de la mort

Nous étions quelques uns à le savoir depuis quelques jours, mais ne pouvions en parler, l’information est maintenant officielle : les corps des trois lycées kidnappés par des terroristes ont été retrouvés dans le village de Beit Kahil au carrefour Halhoul, au nord de Hévron. A la découverte des corps, les barbares ont caillassé les soldats et secouristes.

C’est un immense drame. Pour les familles des trois étudiants, pour les mamans qui attendaient le retour de leurs enfants de l’école, et qui ne sont jamais revenus.

C’est un drame national, chaque Israélien souffre et partage la douleur des trois familles.

Ceux qui vivent dans un monde renfermé, égoïste, où le mot solidarité n’est plus employé qu’en ricanant ne comprendront pas.

Ceux pour qui la perte de ces enfants kidnappés par des prédateurs sonne comme des mots creux, qui expliqueront sans vraiment le dire clairement parce qu’ils sont trop lâches, qu’Israël n’a eu que ce qu’il mérite en raison de “l’occupation”, n’ont pas seulement un cœur de pierre, pas seulement la haine des Juifs, mais la haine de l’homme, de la vie, et en vérité la haine d’être nés.

Ne vous demandez pas comment ils réagiraient si c’était leurs propres enfants : leurs réponses vous feraient froid dans le dos.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans le monde arabe beaucoup font déjà la fête : le monde arabe aime la mort. Les Israéliens ne sont pas dupes.

Si en ce moment tragique, les médias continuent de mentir et de travestir l’information, c’est qu’aucun évènement, aucune situation, n’y changera jamais rien. L’indifférence des Israéliens vis à vis des médias internationaux doit nous servir de guide.

Golda Meir disait déjà dans les années 60 : « Dans notre guerre contre les arabes, nous avons une arme secrète : pas d’alternative. »

Même si les gouvernements israéliens portent une responsabilité morale indirecte dans ce drame. Ils laissent depuis trop longtemps les arabes croire qu’ils sont un peuple, qu’il sont chez eux en Palestine, qu’ils ont été chassés, et que leur vengeance viendra. Cela nourrit leur ressentiment, suspend leur vie, qui, mêlé à la culture violente de cette race arabe guerrière du Moyen Orient, leur renforce le goût d’égorger, de décapiter, de lyncher, de tuer – et je ne vous dis pas dans quel état on a retrouvé ces trois jeunes.

Israël vit parmi des vampires qui entrainent leurs enfants à boire le sang juif.

La semaine dernière, les mamans des trois garçons étaient devant le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU, à Genève, afin d’attirer l’attention du monde : enlever des adolescents n’aide à aucune paix, c’est un viol de ce que les droits de l’homme défendent de plus précieux, ont-elles expliqué.

Loin de rencontrer l’empathie, ces trois mamans qui se sont arrêtées de vivre ont été mises en pièces, verbalement déchiquetées, insultées et humiliées, par la plus haute autorité morale que le monde connait en matière de Droits de l’homme.

Et aujourd’hui, le cauchemar est arrivé. Les corps des trois lycéens ont été retrouvés, morts.

RIP Naftali Frankel (16 ans), Gilad Shaer (16 ans), Eyal Yifrah (19 ans).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

38
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz