Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 juin 2014

images

Dans une interview pour Valeurs Actuelles, Marine Le Pen se prend pour la Magen David, le bouclier gravé de notre belle étoile juive, et affirme que son parti est « le meilleur bouclier » pour « protéger » les « Français juifs »…

J’avoue, je suis scotché.

Non par les propos de la présidente, mais en songeant à ceux qui, dans la communauté juive, vont boire ses promesses, déprimés et désespérés qu’ils sont par celles, carencées d’action, du gouvernement. D’ailleurs, que peut faire le gouvernement (à part arrêter de faire des promesses vides), interdire le coran comme en Russie, pénaliser la haine des juifs sous couvert d’antisionisme ?

Dans l’entretien de Valeurs actuelles, Marine Le Pen, de sa fine rhétorique, affirme : « Il existe, pourquoi le nier, une suspicion d’antisémitisme qui pèse sur le Front national et que je conteste avec la plus grande force ». Rien n’est plus puissant, pour déstabiliser la critique, que d’avouer une faute pour ensuite la rejeter.

Marine Le Pen ajoute que son père Jean-Marie « aurait dû constater qu’il n’avait pas anticipé que ses propos » sur la fournée contre Patrick Bruel, « prêteraient le flanc à une énième attaque contre le FN », et il aurait dû « arrêter là cette polémique ».

« Le Front national n’est pas votre ennemi, ajoute-elle en s’adressant aux juifs, mais il est sans doute dans l’avenir le meilleur bouclier pour vous protéger… face au seul vrai ennemi, le fondamentalisme islamiste ».

Seulement voilà, il y a un gros hic.

Je veux bien croire en la sincérité des propos de Marine Le Pen. D’ailleurs elle ne me fait pas l’impression d’être elle-même antisémite. Ses sorties contre Israël, bien que truffées de désinformation, sont à milles lieux des violentes attaques et des propos abjects des communistes et des Verts. Les noms des terroristes palestiniens ne sont pas accrochés au fronton des mairies Front national, et ils ne sont pas faits citoyens d’honneurs comme à Bezons, ville communiste.

Mais le FN ne portera pas forcément toujours les couleurs de Marine Le Pen. Elle est la première à le faire remarquer, il suffit de prêter attention à ses propos :

Répondant à la sortie de son père sur une « nouvelle fournée » qui inclura, coïncidence, un artiste juif, elle explique que « S’il [Jean Marie Le Pen] est dans une contestation de la ligne politique du Front national, il faut alors susciter et soutenir un candidat contre moi qui défendrait une autre ligne que la mienne lors du congrès de novembre ! »

Avez-vous saisi ?

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size=“25px »]Tant que Marine Le Pen sera à la tête du FN, il suivra la politique de dédiabolisation, d’exclusion des néo-nazis qui se montrent (ceux qui se cachent peuvent continuer), et d’ouverture vers les Juifs.

Mais que se passera-t-il si elle n’est pas réélue ? Si la « vieille garde », c’est à dire, ne jouons pas avec les mots, la garde où se trouvent les antisémites, envoie son dirigeant à la tête du FN ?

Là, vous avez saisi…

Et Marine confirme : « Je rappelle que ma ligne a été validée par les militants et qu’elle ne saurait être remise en cause jusqu’à cette date. Mais s’il souhaite la contester au prochain congrès, il peut le faire ! Lui comme d’autres, d’ailleurs. Cela ne me choquerait pas : tout opposant doit pouvoir s’opposer, mais dans le cadre de nos statuts. »

Non. Le Front National parti à l’extrême, n’est pas un parti tout à fait comme les autres. L’autre parti à l’extrême, le parti communiste, non plus, qui traine 100 millions de morts à toutes les pages de son histoire.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais il y a plus grave…

L’UEJF (Union des étudiants juifs de France) s’est fendu d’une réponse à Marine Le Pen, dans un communiqué, et a déclaré : « Le racisme n’a jamais été une solution à l’antisémitisme. La haine de l’autre n’est pas un bouclier ».

Et l’union étudiante de gauche ajoute, tandis que les Juifs se font lyncher par des jeunes de la minorité visible : « Aujourd’hui, c’est le Front National, parti structurellement raciste et antisémite, qui est une menace pour les Juifs et les autres ».

Sont-il aveugles de la gravité de leurs propos ?

Leur refus de nommer l’ennemi d’origine immigrée, de ne jamais dénoncer l’antisionisme de l’extrême gauche, puissant stigmatisant des banlieues comme hélas Mohammed Merah l’a rappelé, pour rester dans les petits papiers du PS, est-ce cela leur solution à l’antisémitisme ? Dans quel film ont-ils vu ça ?

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size=“25px »]Si une organisation juive visible et liée à la gauche, qui a l’oreille du gouvernement, affirme que le danger, pour les juifs, se trouve au FN, que se passera-t-il si les pouvoirs publics finissent par l’écouter ?

Se produiront les pires conséquences pour les juifs

Si demain les pouvoirs publics détournent leurs maigres efforts (ils n’ont déjà pas les moyens de protéger les écoles juives menacées) pour lutter contre un improbable danger à l’extrême droite, et délaissent les vrais coupables des agressions, ces derniers, les coudées franches, comprenant vite, se sentiront encore plus libres de chasser les Juifs, encore plus libres de commettre des attentats, encore plus libres de terroriser les familles, encore plus à l’aise pour tuer les enfants des écoles, au lieu de sentir la présence jamais inutile de la force publique, détournée pour pourchasser l’extrême droite.

Le Front national, c’est un gag, n’est pas le bouclier des Juifs contre les musulmans violents, je l’ai dit.

Mais c’est un mensonge qui pourrait coûter cher aux juifs que d’affirmer qu’il est la menace. Surtout lorsque les mêmes s’abstiennent de dénoncer le grand danger que représente la stigmatisation antisioniste.

Il est là le vrai danger qui fera encore plus couler le sang des juifs agressés : faire croire que le danger, c’est le Front National.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous