Publié par Gaia - Dreuz le 2 juin 2014

Dans le contexte de la tuerie de Bruxelles et de l’arrestation de son auteur présumé, le Français Mehdi Nemmouche, la mort d’un jihadiste français en Syrie ne devrait pas ravir la place Beauvau. Un jihadiste franco-marocain de 30 ans, originaire des Pyrénées-Atlantiques, a été tué ces derniers jours en Syrie. Il aurait rejoint le conflit syrien depuis 2013, vraisemblablement via le Maroc.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le décès de Chaquir Maaroufi, dont la famille demeure à Mourenx, près de Pau, a été confirmé par Patrice Laurent, maire de cette commune de 7.000 habitants, sans plus de précisions, sinon que l’homme était parti deFrance depuis assez longtemps. Il a dit «connaître la famille sans la connaître».

Selon une source proche du dossier, le jihadiste avait un passé de délinquant, et après une condamnation, avait quitté la France pour le Maroc en 2011. Il serait parti en Syrie au deuxième semestre 2013.

Selon une source distincte, également proche du dossier, à l’annonce de la mort du jihadiste, une trentaine de jeunes se sont réunis vendredi soir au pied de l’immeuble où habite sa famille. La famille et ces jeunes sont «ouvertement entrés en deuil», a précisé cette source.

Un frère connu comme islamiste radical

Le Franco-marocain tué en Syrie a plusieurs frères, dont l’un est connu comme étant un islamiste radical, a-t-on précisé par ailleurs, toujours de source proche du dossier, sans plus de précisions sur leur activité ou localisation.

Selon des chiffres cités fin avril par les autorités françaises, près de 300 jeunes Français seraient partis en Syrie et auraient participé à des combats, une centaine serait en transit à destination des régions tenues par la rébellion et une centaine d’autres serait déjà revenue de Syrie, et surveillée par les services anti-terroristes.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté en avril un plan contre les filières jihadistes vers la Syrie, avec notamment la mise en place d’une plateforme internet et d’un numéro vert destinés à signaler les candidats, potentiels ou avérés, à la «guerre sainte».

http://www.leparisien.fr/faits-divers/syrie-un-jihadiste-franco-marocain-originaire-des-pyrenees-alantiques-tue-02-06-2014-3891579.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous