Publié par Hervé Roubaix le 21 juillet 2014

Jean-Jacques_Candelier_et_les_communistes_au_cours_des_manifestations_du_19_mars_a_Douai
M. Jean-Jacques Candelier, élu communiste, demande au ministre de l’intérieur la dissolution administrative de la LDJ, la Ligue de défense juive.

Rappel des faits :

• Sans l’intervention de la LDJ, la France aurait connu un pogrom, samedi 12 juillet, à la synagogue de la rue de la Roquette à Paris.

Synagogue de la Roquette protégée par la LDJ
Synagogue de la Roquette protégée par la LDJ

• Samedi 12 juillet, à Paris, en marge d’une manifestation pro-palestinienne, la synagogue de la rue de la Roquette est attaquée par une centaine de Blacks & Beurs, portant keffiehs, armés de projectiles et de battes de base-ball, et scandant « Allah Aqbar » et « Mort aux Juifs ».

• Bernard Abouaf, un journaliste qui arrivera rapidement sur les lieux témoignera :

« Je ne me souviens pas d’avoir, une seule fois dans ma vie, écrit sur mon mur Facebook pour défendre la LDJ et je peux vous dire que ce soir, s’ils n’étaient pas là, haz veshalom, la synagogue était dévastée avec toute la population à l’intérieur. »

• Bloqués à l’intérieur de la synagogue, craignant pour leur vie, les fidèles, des personnes de tous âges, sont terrorisés.

• Les fait sont si grave que Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur demandera que soient interdites les futures manifestations pro palestiniennes. Visiblement ému, il déclarera :

« L’antisémitisme ne peut parler une seconde fois. La république n’est pas compatible avec la haine. La République n’est pas compatible avec la xénophobie. L’antisémitisme ne peut pas parler une seconde fois parce qu’on sait ce à quoi il a abouti »

• Une personne prise en otage dans la synagogue, sur Twitter : « Merci à la LDJ_France et au Betar_Officiel d’être la pour nous défendre lorsqu’il attaquent les synagogues et nos frères. Respect »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je récapitule :

1- Une centaine de musulmans tentent d’attaquer la synagogue de la roquette et d’en massacrer les juifs en hurlant « allah ouakbar » et « mort aux juifs ».

2- La LDJ, postée devant, bloque les agresseurs et empêche courageusement le pire.

3- Jean-Jacques Candelier demande l’interdiction de la LDJ.

Pourquoi ?

Reprenez la scène, sans la présence de la LDJ. Vous avez la réponse.

Je pense que Jean-Jacques Candelier n’est pas antisémite. Il est communiste, ce qui, vu les 100 millions de mort causés par cette idéologie extrémiste et totalitaire, n’est guère plus rassurant.

Sa demande, si elle est couronnée de succès, aura pour effet de laisser la communauté juive sans protection, victime sans défense dans un climat de haine des juifs qui est depuis longtemps passée aux actes sanglants.

Si Jean-Jacques Candelier obtient son interdiction, à la prochaine tentative de lynchage de groupes musulmans contre une synagogue, des juifs seront massacrés.

Et ça, Jean-Jacques Candelier ne l’a pas compris. Il a des amis juifs, il admire le fait que l’état juif est le champion du monde des pays éco-responsables, qu’il aide les pays défavorisés d’Afrique, et que le sionisme est la plus belle aventure humanitaire du 20e siècle.

Pourtant il ne s’est pas mis à la place de ses concitoyens juifs. C’est l’Everest de l’incompétence, pour un élu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

30
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz