Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 26 juillet 2014

unnamed

Les Européens et le monde occidental devraient regarder d’un peu plus près la guerre qui a lieu présentement entre Israël et le Hamas.

Un fragment d’un conflit plus vaste

Cette guerre ne concerne pas qu’Israël et le Hamas. Elle est un fragment d’un conflit plus vaste. Ce conflit a commencé il y a des années. Il a été défini par Norman Podhoretz, dans un livre appelé World War IV*. Il est effectivement une quatrième guerre mondiale (la troisième guerre mondiale ayant été la guerre froide »).

Cette guerre oppose la civilisation occidentale et ses valeurs aux ennemis de la civilisation occidentale.

Les ennemis sont les totalitaires du temps présent : les tenants de l’islam radical et leurs alliés. Ces alliés sont la Russie, en arrière plan, la Chine, ainsi que les autres acteurs du projet « eurasien ». Ils sont aussi tous ceux qui en Occident sont nostalgiques de totalitarismes relégués dans le révolu, ainsi que tous ceux qui sont hostiles à ce que Karl Popper a appelé « société ouverte » et à ce que Michael Novak a appelé « capitalisme démocratique ».

Sous la présidence de George Walker Bush, les tenants de l’islam radical ont été placés sur la défensive et ont subi quelques défaites majeures. Leurs alliés et quelques idiots utiles se sont déchaînés contre George Walker Bush aux fins d’empêcher que ces défaites majeures n’entraînent l’effondrement de l’islam radical.

Ils ont préparé l’avénement d’une présidence radicalement différente aux Etats Unis et l’ont obtenue avec l’élection de Barack Obama qui est au mieux un idiot utile, au pire un allié de l’islam radical (j’opte pour la deuxième réponse).

La doctrine Obama a conduit à la chute de plusieurs alliés des Etats Unis dans le monde musulman, Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Egypte, Saleh au Yemen, Kadhafi en Libye (depuis 2003, Kadhafi coopérait avec les services occidentaux).

L’objectif de la doctrine Obama était un monde musulman tenu par l’islam radical, sur la base d’une coopération entre l’Iran islamiste chiite et les Frères musulmans, censés s’emparer du monde sunnite. Ce monde musulman devait oeuvrer en synergie avec les acteurs du projet « eurasien ». Les Etats Unis devaient être marginalisés. L’Europe occidentale devait être soumise (à la Russie et à l’islam radical). Israël devait aller vers l’extinction.

Obama n’a pas tranché en Syrie, et a laissé la situation pourrir. Il a finalement opté pour un maintien au pouvoir d’Assad dans les régions alaouites, et entériné une prise de pouvoir des islamistes sunnites dans les régions sunnites. Il a retiré toutes les troupes américaines d’Irak, ce qui a entrainé la subordination des régions chiites à Téhéran, et une sécession graduelle des régions sunnites, commencée il y a plusieurs mois. Il s’est appuyé sur le Qatar pour tenter de déstabiliser l’Arabie Saoudite, la Jordanie et les autres émirats. Il a soutenu le glissement de la Turquie d’Erdogan vers des positions de plus en plus radicales. Il a exercé des pressions de plus en plus fortes sur Israël, et, par l’intermédiaire de John Kerry, légitimé par avance un soulèvement « palestinien » contre Israël. Il a, dans d’autres régions du monde, entériné la politique russe en Ukraine (contrairement à ce qui se dit, Poutine n’a pas reculé en Ukraine, et on le verra dans les mois à venir), et entériné la politique chinoise en Asie orientale.

Ce qui n’était pas prévu par Obama était le renversement du régime Morsi et des Frères musulmans en Egypte (renversement financé par l’Arabie Saoudite), et la constitution, qui a découlé, d’un bloc défensif de pays sunnites du statu quo devenant alliés implicites d’Israël.

Ce bloc défensif a fait qu’Israël ne s’est pas trouvé totalement isolé dans la région.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce qui n’était apparemment pas prévu par la direction du Hamas était l’enlèvement et l’assassinat de trois jeunes israéliens à proximité d’Hebron, enlèvement qui a donné l’opportunité à Israël de démanteler des cellules du Hamas en Judée Samarie, et qui a conduit le Hamas à lancer, de manière précipitée, une offensive contre Israël, destinée à susciter un embrasement du monde musulman contre Israël, au moment où l’Etat Islamique se constituait en califat en Syrie et en Irak.

Ce qui n’était pas prévu par la direction du Hamas était l’efficacité du Dôme de fer israélien, qui a réduit l’essentiel des missiles du Hamas à l’état de pétards mouillés. Si ne serait-ce qu’un sur cinq des missiles détruits par le Dôme de fer avait atteint des villes, des populations civiles, des installations nucléaires, on n’ose imaginer les dégâts qui auraient résulté, et l’ampleur des soulèvements de foules galvanisées par le sang juif versé.

Ce qui était prévu par la direction du Hamas était la réplique israélienne. Et les boucliers humains utilisés par le Hamas sont censés servir à fabriquer des cadavres arabes à brandir pour exciter les foules contre Israël. Le Hamas veut un maximum de cadavres arabes à brandir. Les alliés du Hamas veulent un maximum de cadavres d’Arabes tués par Israël. Israël doit se battre pour qu’il y ait le moins possible d’Arabes tués, et cela entraîne davantage de morts israéliens, hélas.

Ce qui était prévu par la direction du Hamas était un soulèvement de foules arabes et musulmanes, à commencer par les foules arabes de Judée Samarie et d’Israël, et aussi des manifestations anti-israéliennes dans le monde entier, une attitude pusillanime des puissances européennes, une complicité implicite de l’administration Obama avec le Hamas.

Il y a présentement au Proche-Orient un axe de l’islam radical qui lie Iran, Etat Islamique devenu califat, régime Assad dans les régions alaouites, Turquie, Qatar, avec en arrière plan la Russie et la Chine. Et il y a un axe Israël, Egypte, Arabie Saoudite, émirats. L’Iran (chiite) soutient l’Etat Islamique (sunnite) aux fins de l’utiliser contre l’axe Israël, Egypte, Arabie Saoudite, émirats et aux fins de renforcer sa présence dans le Sud chiite de l’Irak (présence justifiée par la « nécessité » d’ « aider » le gouvernement irakien à lutter contre l’Etat islamique, bien sûr, « nécessité » soutenue par l’administration Obama).

Les pays européens et l’Union Européenne sont en position d’apaisement face à l’axe de l’islam radical, sans pour autant le soutenir pleinement. Les dirigeants européens s’inquiètent des actions de l’axe de l’islam radical, mais ont aussi peur de lui (tout particulièrement de l’Etat Islamique, qui forme des djihadistes européens) et sont prêts dès lors à beaucoup lui céder.

L’administration Obama est très proche de l’axe de l’islam radical, sans pouvoir abandonner explicitement les pays de l’axe Israël, Egypte, Arabie Saoudite, émirats.

Les manifestants qui déferlent en Europe et dans d’autres points du monde sont, consciemment ou inconsciemment, au service de l’axe de l’islam radical.

L’objectif immédiat de l’axe de l’islam radical est de faire qu’Israël cède aux pressions, accepte un cessez le feu, et cède à certaines revendications du Hamas, en particulier mette fin en bonne partie aux contrôles aux frontières de Gaza. L’objectif qui découle est de permettre au Hamas de prendre en main l’Autorité palestinienne, et de coordonner l’action du Hamas avec celle de l’Etat Islamique, déjà aux portes de la Jordanie. L’objectif à moyen terme serait, bien sûr, de détruire Israël (les tunnels devaient servir à une vaste offensive en Israël même, à une date ultérieure), mais aussi de renverser le régime jordanien, si possible de renverser ensuite le régime saoudien, de soumettre les émirats, et de permettre aux Frères musulmans de reprendre l’offensive contre Morsi en Egypte.

[column col= »1/4″]L’Egypte, l’Arabie Saoudite, les émirats veulent la destruction du Hamas, à condition que ce soit Israël qui s’en charge.[/column]

L’Egypte, l’Arabie Saoudite, les émirats veulent la destruction du Hamas, à condition que ce soit Israël qui s’en charge. Ils savent que sans la destruction du Hamas, l’axe de l’islam radical continuera à quêter ses objectifs.

Israël détruira-t-il le Hamas ? Israël cédera-t-il aux pressions ? La réponse à ces questions est cruciale.

Si Israël ne détruit pas le Hamas ou, si Israël ne veut pas entièrement le détruire, si Israël n’obtient pas au moins une démilitarisation de Gaza contrôlable par Israël et un contrôle total des frontières de Gaza, les opérations actuelles n’auront servi quasiment à rien. Et l’axe de l’islam radical poursuivra son offensive.

Détruire le Hamas ou, au moins, le mettre hors d’état de nuire, sera, le cas échéant, difficile, et douloureux. L’alternative risquerait fort, dans le contexte que je viens de décrire, d’être plus douloureuse encore. Je ne doute pas que les dirigeants d’Israël le savent. C’est pour cela qu’ils ont rejeté l’idée d’une trêve de sept jours proposée par Kerry, avec le soutien de la Turquie et du Qatar.

Dois-je dire que vivre dans un monde où il existe ce que George Walker Bush appelait à juste titre l’axe du mal, et où les dirigeants occidentaux se courbent devant l’axe du mal et, comme Obama, s’en font parfois les complices est effroyable ?

Dois-je dire que vivre dans un monde où Israël doit sa survie à ses propres forces et est, pour l’essentiel abandonné de tous, sinon, au titre d’alliés tactiques, de puissances arabes sunnites qui n’entendent pas succomber à l’islam radical, est également effroyable ?

Dois-je dire qu’en voyant les manifestations au service de l’axe du mal déferler en Europe, je me dis que nous vivons dans une époque qui suscite le dégoût ?

Dois-je dire qu’en voyant dans les grands médias aussi peu de compréhension de ce qui se joue et autant de désinformation, volontaire ou involontaire, je me dis que nous vivons dans une époque répugnante ?

Les homme politiques qui, en France, ont une attitude imprégnée d’éthique se comptent présentement sur les doigts d’une seule main.

Les journalistes qui tiennent des propos dignes ne sont pas plus nombreux. Les gens invités à commenter ce qui se passe, à l’exception de mes amis Meyer Habib et Gilles William Goldnadel ne sont, en France, pas des commentateurs, mais de vils propagandistes qui, sur une chaine de télévision américaine seraient traités comme des imposteurs et balayés immédiatement. En trois minutes sur Fox News, j’en apprends davantage qu’en deux heures de programmes télévisé français, ce qui n’est pas nécessairement glorieux pour Fox News, car sur les chaînes françaises, je n’apprends strictement rien, et j’assiste plutôt à une séance d’essorage de cerveau.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

PS Dans le prochain numéro d’Israël Magazine, j’offre un décryptage approfondi de la situation d’Israël et des options du gouvernement israélien face au Hamas.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz