Publié par Michel Garroté le 8 juillet 2014

Protective-Edge-1

Michel Garroté, réd en chef –- Cette fois, ça y est : Israël pilonne le Hamas et envisage une offensive terrestre. Petit retour sur les principaux événements d’hier et d’aujourd’hui. 80 missiles tirés depuis la bande de Gaza contrôlée par le Hamas ont explosé sur le territoire israélien durant la journée de hier, lundi 7 juillet 2014. Les sirènes ont retenti dans toutes les localités limitrophes de la bande de Gaza, mais aussi dans les villes côtières d’Ashdod et Ashkelon, et même plus au nord, à Kiryat Malakhi, et Rehovot, à 20 kilomètres au sud de Tel Aviv, ainsi que dans la région de Jérusalem.

Hier soir tard, on apprenait qu’Israël allaitamplifier ses représailles militaires à la suite des tirs de roquettes qui ont frappé le sud et le centre du pays dans la soirée de lundi, et, qu’Israël prenait également en compte, le scénario, d’une éventuelle opération qui pourrait se compter en semaines plutôt qu’en jours, avec une haute probabilité de tirs du Hamas sur la région de Tel Aviv. Une intervention terrestre ne pouvait pas non plus être exclue.

Opération Bordure protectrice

Quelques heures plus tard, on apprenait qu’une opération baptisée « Bordure protectrice », également appelée « Haie de Protection » (« Protective Edge » en anglais) a effectivement débuté cette nuit avec une cinquantaine de raids de l’aviation israélienne sur la bande de Gaza. La marine a également participé à l’opération visant et détruisant trois cibles.

Au total, 18 rampes de lancement de roquettes ont été anéanties, de nombreuses infrastructures terroristes et quatre maisons appartenant à des leaders du Hamas et d’autres organisations terroristes ont été détruites après les appels téléphoniques d’officiers des services de renseignement de l’armée israélienne, avertissant les familles d’évacuer immédiatement ces bâtiments.

Une possible offensive terrestre

En outre, Israël a autorisé le rappel de 40’000 réservistes en prévision d’une possible offensive terrestre contre la bande de Gaza, une décision prise par le cabinet de sécurité quelques heures après que l’armée ait lancé l’opération baptisée « Bordure protectrice ». Des renforts ont déjà été déployés aux abords de Gaza, y compris des chars et des véhicules militaires.

Aujourd’hui, mardi 8 juillet 2014 en fin de matinée, on apprenait que le Hamas a effectivement décidé d’élargir ses attaques contre Israël et il pourrait cibler Tel-Aviv et d’autres villes dans le centre d’Israël. « Nous sommes prêts pour une offensive contre le Hamas, qui risque de durer longtemps », a déclaré Moshe Yaalon, Ministre de la Défense Israélienne. Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu est arrivé ce matin à la Kirya (le siège de Tsahal à Tel Aviv) pour une réunion avec les responsables de la défense israélienne.

Un protocole d’urgence

A l’issue de cette réunion à la Kirya, le Cabinet de Sécurité — qui est composé de plusieurs ministres et de tous les chefs de l’Etat-major, du général Eyal Eizenberg, du directeur du ministère de la défense Dan Harel, du ministre de la défense Moshe Yaalon, etc. — ce Cabinet de Sécurité a annoncé qu’il mettra en œuvre un protocole d’urgence dans toutes les communautés et les conseils régionaux du sud d’Israël situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la frontière avec la bande de Gaza.

« La bonne conduite de la population a un rôle déterminant dans notre capacité à ne pas souffrir de la situation, j’appelle les habitants du sud d’Israël à se conformer aux instructions de sécurité » a dit, le ministre de la défense Moshe Yaalon.

Puis il a ajouté : « Nous avons frappé fort et frappé des dizaines d’objectifs terroristes du Hamas au cours des dernières heures, l’armée israélienne poursuivra ses efforts et infligera un très lourd tribut au Hamas, nous ne tolérerons pas les tirs de roquettes sur les communautés israéliennes, et nous nous préparons à étendre l’opération par tous les moyens à notre disposition jusqu’à l’anéantissement du Hamas ».

Le ministre de la sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovich, un membre du cabinet de sécurité, a également commenté l’opération : «La situation dans le sud est devenue insupportable, nous ne pouvons plus permettre la prise en otage de plus d’un million de nos citoyens ». Israël a tenté de parvenir à un accord de cessez-le feu avec le Hamas, mais en vain : «Nous avons essayé de leur (Hamas) envoyer un message clair qu’ils ont malheureusement ignoré, mais le Hamas est encore en mesure de ramener le calme », a dit Aharonovich.

Le temps des négociations est révolu

L’Égypte s’emploie à négocier un cessez-le feu entre Israël et le Hamas dont les termes seraient évidemment un arrêt des tirs de roquettes en échange d’un arrêt des attaques aériennes dans la bande de Gaza. De son côté, le ministre israélien Uzi Landau a dit ce mardi matin « nous ne voulons pas entrer dans Gaza, mais la dynamique actuelle, si elle ne s’inverse pas, nous y conduira ».

En finir définitivement avec le Hamas

Pour mémoire, rappelons que le Hamas n’a pas du tout cessé de s’armer depuis l’opération Pilier de Défense en novembre 2012. Aujourd’hui, l’organisation terroriste est en possession d’environ 10’000 missiles (y compris des missiles sol-air SAM-7) pointés sur 3,5 millions de civils israéliens. C’est depuis des zones peuplées de la bande de Gaza que les terroristes du Hamas & Consorts tirent leurs roquettes sur les villes israéliennes, utilisant ainsi leur propre population civile comme bouclier humain.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.i24news.tv/app.php/fr/actu/israel/36148-140702-israel-attaques-sur-le-sud-minute-par-minute

http://koide9enisrael.blogspot.co.il/2014/07/videos-tsahal-lance-loperation-bordure.html

http://tsahal.fr/2014/07/08/alerte-info-tsahal-lance-loperation-bordure-protectrice-contre-le-hamas/

http://www.tel-avivre.com/2014/07/08/le-ministre-de-la-defense-israelien-declare-letat-durgence/


Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz