Publié par Michel Garroté le 31 juillet 2014

MGA-6

Michel Garroté, réd en chef –- Les installations de l’ONU à Gaza sont-elles ciblées par l’armée israélienne ? Les médias racontent que l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) dresse un bilan très sombre du sort réservé par l’armée israélienne à ses installations, dont beaucoup sont censées constituer, nous dit-on, des refuges pour la population palestinienne.

Je suis impressionné par l’énorme publicité médiatique dont bénéficie l’UNRWA, tandis que l’on massacre abondamment en Irak, en Syrie, en Ukraine, en Afrique et ailleurs. Si l’on veut devenir célèbre, mieux vaut travailler à Gaza pour l’UNRWA ou pour un média que couvrir les événements ou sauver des vies en Irak, en Syrie, en Ukraine, en Afrique et ailleurs. Vous me suivez là ?

Selon cette agence de l’ONU, 101 installations auraient été endommagées, dont plusieurs à de multiples reprises. L’UNRWA dispose de 245 écoles dans la bande de Gaza. Les palestiniens dans la bande de Gaza sont au bord du gouffre, a déclaré de son côté Pierre Krähenbühl, chef de l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens. A vrai dire, ils sont depuis longtemps dans le gouffre et cela à cause du Hamas, mais bon, je ne vais pas pinailler…

Dans ce contexte, la vidéo d’un des responsables de l’Agence onusienne pour l’aide aux réfugiés palestiniens tourne en boucle sur les réseaux sociaux. En effet, Chris Gunness, interviewé sur Al Jazeera, craque en direct alors qu’il est interrogé. Il y a des moments où les larmes sont plus éloquentes que les mots, a ensuite commenté Chris Gunness sur Twitter.

Pour ce qui me concerne, les larmes de crocodiles des journalistes étrangers accrédités à Gaza et les larmes de crocodiles des fonctionnaires de l’ONU basés à Gaza (UNRWA etc.) commencent à m’irriter sérieusement. Les journalistes étrangers accrédités à Gaza n’ont pas le droit de filmer ce qu’ils veulent où ils veulent, sous peine de se faire assassiner par les clowns hallucinés du Hamas.

Lorsqu’un fonctionnaire de l’ONU fait une déclaration à la presse, il est généralement affublé d’un nervi barbu du Hamas qui surveille ce qu’il raconte. Le Hamas utilise volontairement les installations de l’ONU à Gaza pour tirer ses missiles et ses roquettes, en espérant que la riposte israélienne tue des civils.

Je n’ai pas entendu Messieurs Pierre Krähenbühl et Chris Gunness déclarer aux médias que les « combattants » du Hamas sont de grands criminels. Peut-être ai-je mal entendu. J’ai vu sur une chaine de télévision allemande des bâtiments sur lesquels est écrit : « UNRWA – Hamas – Gaza ». Peut-être ai-je mal vu. Mais comme tout cela commence à m’irriter sérieusement, j’ai une proposition : l’ONU et les médias n’ont qu’à quitter Gaza.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef  www.dreuz.info

[email protected]

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex