Publié par Michel Garroté le 31 juillet 2014

Sarkozy-Le-Pen-1

Michel Garroté, réd en chef –- « Le sondage Ifop pour Marianne est un choc », écrit « Marianne », en parlant d’elle-même (extraits adaptés ; lien vers « Marianne » en bas de page) : Si le premier tour de la présidentielle avait lieu aujourd’hui, Marine Le Pen arriverait en tête. La candidate frontiste recueillerait 26% des voix, et Nicolas Sarkozy se qualifierait pour le second tour avec 25% des voix, que ce soit face à François Hollande ou à Manuel Valls, lesquels seraient tous les deux éliminés (avec 17% des suffrages).

Marianne : Si l’hypothèse d’un Front National au second tour de 2017 se fait chaque mois plus probable – au point que les politiques, de droite comme de gauche, semblent l’avoir actée, dans un fatalisme défaitiste sinon dans de coupables stratégies –, jamais encore un sondage n’avait placé la candidate FN en tête du premier tour.

Marianne : Ce test, à trois ans de l’échéance, vient confirmer que la dynamique dont elle bénéficie depuis plusieurs années est une lame de fond, et que nous n’assistions pas, ces derniers temps, à des séismes électoraux singuliers, comme certains ont voulu le dire lors des dernières européennes, mais à une tectonique.

Marianne : Depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti et la mise en place de sa stratégie de « dédiabolisation », le FN a enregistré à chaque scrutin des plus hauts historiques, confirme Jérôme Fourquet, directeur du pôle opinion de l’Ifop, écrit encore « Marianne » (fin des extraits adaptés ; lien vers « Marianne » en bas de page).

Pour ce qui me concerne, je pose la question : les Français seraient-ils naïfs ? Le Front National a un programme socialiste et protectionniste qui ne résoudra rien. Quant à Sarkozy, l’homme qui promet tout, mais qui ne pense qu’à lui, on aurait pu espérer que les Français n’en voudraient plus.

Il est vrai que ce n’est qu’un sondage (au fait, comment les questions ont-elles été posées ? Combien de sondés ont-ils répondu « ne sait pas » ou « sans opinion » ? Que restera-t-il de l’UMP en 2017 ?). Et que nous ne sommes qu’en 2014 (or, les Français changent d’avis tous les six mois, alors les sondages…).

Mais tout de même, je ne peux m’empêcher de penser que les Français sont incapables de rompre avec le passé et de réclamer une économie libre de marché qui mette fin à l’étatisme, l’inefficacité et la corruption. La France est devenue une puissance de second plan et elle semble vouloir descendre encore plus bas.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef  www.dreuz.info

[email protected]

Source :

http://www.marianne.net/Le-sondage-Marianne-Ifop-qui-alarme-Marine-Le-Pen-en-tete-du-premier-tour-en-2017_a240405.html

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

40
0
Merci de nous apporter votre commentairex