Publié par Gaia - Dreuz le 18 juillet 2014

Le corps partiellement carbonisé, découvert jeudi matin à Sète, avait le crâne perforé d’un coup de feu.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’homme a été retrouvé mort jeudi 17 juillet dans une galerie désaffectée de l’armée à Sète. Après examen, il ressort qu’il a été tué d’une balle dans la tête.

Le corps est celui d’un Sétois de 49 ans, un agent hospitalier qui avait disparu depuis le 23 juin, selon le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret.

Séquestration

Peu avant sa disparition, le Sétois avait rendez-vous à proximité d’un cimetière, non loin du lieu où a été découvert son cadavre. Une information judiciaire avait alors été ouverte pour « disparition inquiétante », mais avait été requalifiée en « séquestration ».


À proximité du cimetière, les enquêteurs avaient retrouvé son scooter dans lequel se trouvait son blouson ainsi que son téléphone. Ce vendredi, l’autopsie a permis de déterminer que la victime avait reçu deux balles de fusil de chasse, une dans la tête et une autre dans une épaule.

Date inexacte de la mort

L’examen médico-légal n’a pas permis de dater avec exactitude la mort qui remonte « à plusieurs semaines », selon le procureur, mais il a en revanche permis de démontrer que la victime avait été ligotée.


La semaine dernière, un homme et une femme, considérés comme étant les deux dernières personnes à avoir vu la victime vivante, avaient été placés plusieurs heures en garde à vue avant d’être relâchés.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/un-corps-carbonise-decouvert-a-sete-l-homme-a-ete-abattu-d-une-balle-dans-la-tete-7773295774

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex