Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 août 2014
fromages israéliens - pas aussi bon qu'en France, mais disponibles
Fromages israéliens – pas (encore) aussi bons qu’en France, mais ouverts au marché russe

Les dirigeants européens sont tellement arrogants et stupides à la fois – étant de gauche cela ne surprend pas, leur pedigree est une longue suite de décisions catastrophiques – qu’ils ont imposé des sanctions économiques contre la Russie sans anticiper que les Russes pourraient faire de même en retour.

Selon notre confrère Union Républicaine, 1200 entreprises françaises sont touchées par le contre feu du président russe, qui a ordonné le blocage des importations de produits alimentaires en provenance des pays responsables des sanctions économiques contre Moscou – dont la France.

Le manque à gagner pour les entreprises françaises (qui s’en passeraient bien) est estimé à plusieurs milliards d’euros.

Manque à gagner ? Pas pour tout le monde…

Et c’est avec surprise – j’avoue humblement ne pas l’avoir projeté – que j’ai reçu d’un de mes contacts russes un message où il explique que les producteurs de fromages et de vins israéliens ont reçu en quelques jours des demandes de quotation qui se chiffrent en dizaines de millions de dollars de la part de gros distributeurs alimentaires russes.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le manque à gagner n’est donc pas perdu pour tout le monde, et il se trouvera bien quelques conspirationnistes pour soutenir que ce sont les « sionistes » qui ont poussé les dirigeants européens à imposer des sanctions aux Russes.

Plus sérieusement, on mésestime l’influence du réseau de plus d’un million de Russes israéliens.

Quand aux boycotteurs de l’organisation BDS et leurs soutiens chez les Verts, ce serait une faute lourde que de ne pas imaginer leur rage de voir Israël récupérer sans l’avoir cherché, une partie du marché dont l’Europe s’est stupidement privée.

Et le meilleur est à venir : rappelez-vous qui vous fournit le gaz dont vous vous chauffez, en hiver…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz