Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 août 2014
Logo des Frères musulmans
Logo des Frères musulmans

Ne blâmez pas les 52% de Français aveuglés par leur ras-le-bol de Nicolas Sarkozy, et qui ont mis François Hollande aux commandes.

Blâmez plutôt les 55% qui dans les sondages considèrent Alain Juppé comme le plus présidentiable, et sont prêts à refaire les mêmes erreurs – avec d’autres figurants.

« Alain Juppé jugé meilleur agent anticrise, selon un sondage Ipsos-Le Point » publié lundi 25 août.

Un Français sur deux, conclut le sondage, estime qu’il est capable de sortir la France de la crise économique, devant Manuel Valls et Nicolas Sarkozy.

Sur quels critères se basent les Français ?

Une brillante carrière d’économiste : nenni. Une saine gestion de la crise : jamais. Une ville, Bordeaux, dont les finances seraient saines et les impôts locaux exemplaires : encore moins !

En revanche, ceux qui ont comme moi baigné dans l’industrie de l’électronique grand public se souviennent comment Alain Juppé, alors premier ministre, voulait vendre Thomson au groupe coréen Daewoo, d’un laconique : « Thomson, ça vaut 1 franc ».

Nous étions les professionnels. Nous savions. Il se trompait. Sa « valorisation » relevait, au mieux, de la légèreté, au pire de l’incompétence. Et vous le croyez capable de régler la crise ?

52% des Français ont élu François Hollande sans réfléchir : on ne choisit pas un homme inexpérimenté pour redresser une situation de crise, et sans passer au crible ses performances (il a ruiné sa région la Corrèze et ne pouvait que ruiner la France).

52% des autres vont recommencer avec Alain Juppé ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Alain Juppé représente un immense défi : c’est un grand islamophile.

Projet de la grande mosquée de Bordeaux
Projet de la grande mosquée de Bordeaux

Il apprécie tout particulièrement les Frères musulmans, organisation terroriste d’où émanent le FIS, le Hamas et le Jihad islamique, et qui fait l’objet d’une enquête des services de renseignements anglais pour leur possible implication dans de nombreux attentats organisés depuis leur quartier général de Londres.

C’est Alain Juppé qui, envoyé en Egypte lors du « printemps arabe » pour rencontrer les Frères musulmans, a jugé « intéressants » les échanges qu’il a eu avec eux : « Le dialogue que j’ai eu avec l’ensemble de cette délégation, et en particulier avec les membres des Frères musulmans, a été intéressant, et m’a permis de bien mesurer que la présentation qui est faite parfois de ce mouvement mérite d’être éclairée et approfondie », ajoutant que « Plusieurs d’entre eux m’ont fait part de leur vision d’un islam libéral et respectueux de la démocratie ».

On en rirait s’il ne fallait pas pleurer d’une erreur d’appréciation de cette ampleur. Même Pascal Boniface ne parvient pas à se tromper à ce point.

Et son autisme à la réalité de l’islam radical et conquérant ne s’arrête pas là.

C’est encore Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui a mis à disposition des Frères musulmans un immense terrain municipal pour la construction d’une géante mosquée.

D’après la revue portugaise Público, cette mosquée coutera plus de 24 millions d’euros, et fera 12 000 mètres carrés, la plus vaste de toute la région.

Et qui est l’imam de Bordeaux ?

Son ami Tareq Oubrou, un marocain membre de l’organisation des Frères musulmans et de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

le problème c'est vous

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

26
0
Merci de nous apporter votre commentairex