Publié par Magali Marc le 7 septembre 2014

imgres

Un président français, socialiste qui n’aime pas les pauvres. Un premier ministre socialiste qui aime l’entreprise privée et les socialistes mais pas le socialisme. Une ex-première maîtresse qui se venge en faisant passer son ex-amant président pour un nul – mais alors pourquoi avoir passé tant d’années à ses côtés? Des Islamistes qui appliquent la Charia à la lettre mais ne sont pas censés représenter le véritable Islam. À cela se rajoute un délégué palestinien à l’ONU qui admet que le Hamas a commis des crimes de guerre. Pour les gauchistes pro-palestiniens, c’est la cata!

Bien sûr, il y a la déclaration de John Kerry, lequel a l’air d’un marin qui cherche les rames pendant que coule le Titanic. D’après lui, les exécutions cruelles de l’EIIL ne représentent pas le vrai visage de l’Islam. Cette phrase n’est pas sans rappeler les belles paroles des intellectuels français gauchistes qui, lors de la déstalinisation, ont cherché à dissimuler leur complaisance envers les goulags en ergotant sur le visage humain du socialisme.

On cherche encore à quoi ressemble ce «visage humain». Castro ? Feu-Chavez ? Hollande ?

Aujourd’hui les gauchistes et leurs idiots utiles voudraient nous convaincre que le «vrai visage de l’Islam» est celui de la paix, de la piété et de l’amitié entre les peuples. Manque de pot, les faits continuent de résister bêtement à l’idéologie.

Le nouveau calife, Abou Bakr al-Baghdadi, a fondé un État islamique qui rejette la «taquiya», c’est-à-dire le refus du mensonge, de la dissimulation envers les infidèles permis par la Charia. Avec force massacres, viols et exécutions, ce régime montre le vrai visage de l’Islam.

En vérité, le mythe du «vrai visage» de l’Islam ira rejoindre avant longtemps la «dictature du prolétariat» dans les poubelles de l’histoire

Les Musulmans devront revoir leur interprétation du Coran ou disparaître.

Fini l’Orient idéalisé : les tapis volants, les génies dans les bouteilles, les Mille et une nuits, Ali Baba et les quarante voleurs, les danseuses du ventre, les «dans cet Orient désert quel devint mon ennui», les appels à la prière émouvants des muezzins, le romantisme autour du personnage de Laurence d’Arabie (Ah, le beau Peter O’Toole…)

Le visage de l’Islam que nous voyons, ce sont les roquettes qui partent de Gaza, pas des tapis volants

En attendant, le visage de l’Islam que nous voyons, en dépit des gauchistes qui peuplent les médias, ce sont les roquettes qui partent de Gaza, pas des tapis volants. Les djihadistes du Hamas et de l’EI sont plus que quarante, et la caverne d’Ali Baba s’est changée en tunnel de la terreur.

Les Occidentaux tels Stephen Harper, qui osent soutenir Israël, se font traiter d’extrémistes de droite, de valets des sionistes, et autres gentillesses.

Le Premier Ministre du Canada a causé bien des surprises en appuyant avec conviction Israël et son droit de se défendre contre les terroristes. Certains ont voulu y voir son désir de courtiser le vote juif au Canada. Ce qu’ils oublient, c’est que les circonscriptions en Ontario et au Québec, où les Juifs forment un assez gros contingent pour faire basculer le vote en faveur du parti de M. Harper, sont au nombre de 10 (sur 308 circonscriptions canadiennes) alors que les musulmans canadiens sont déjà trois fois plus nombreux que les Juifs et peu enclins à voter pour lui !

C’est en Alberta que M. Harper dispose des appuis électoraux les plus solides, province canadienne où les Juifs représentent moins de 0.4% de la population.

L’appui de M. Harper à Israël n’a donc rien à voir avec un calcul électoral. Et de toute façon, les prochaines élections fédérales ne sont prévues que pour octobre 2015.

Néanmoins, on peut compter sur les journalistes gauchistes pour pousser des cris d’orfraie chaque fois que Stephen Harper coupe des fonds destinés à des ONG soi-disant «humanitaires» comme Kairos ou Alternatives, qui se servent de leurs statuts d’ONG «neutres» pour faire la promotion du mouvement de boycott contre les produits israéliens, et accusent Israël d’être un pays pratiquant l’apartheid.

En 2010, le Canada a échoué dans sa tentative d’avoir un siège au Conseil de sécurité de l’ONU pour la première fois, un résultat que certains ont attribué à sa politique étrangère en général, et – vous avez deviné – à son soutien à Israël en particulier.

Les détracteurs du Premier Ministre du Canada n’en finissent plus de lui chercher des poux. Comme personne n’est parfait, il se trouve que Stephen Harper est un Chrétien Évangéliste. Il n’en faut pas plus pour y voir la raison de son appui à Israël.

Mais pour que cela soit avéré, il faudrait que M. Harper défende le programme des Évangélistes canadiens, qui sont ultra conservateurs, anti-gais et anti-avortement.

Or sur ces questions le Premier Ministre n’est pas intervenu. Ils font donc fausse route, ceux qui voudraient faire de lui un croisé intolérant de l’extrême droite religieuse.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ceux qui se sont donné la peine de creuser un peu la question, ont fini par conclure que Stephen Harper soutient Israël inconditionnellement parce qu’il croit que les affaires étrangères doivent être le terrain d’une lutte fondée sur la moralité et le bon droit, comme le prônait son philosophe favori, Edmund Burke.

Quel choc pour ses détracteurs ! Les Canadiens ont un premier ministre qui croit que «la seule chose nécessaire au triomphe du mal c’est que les hommes de bien ne fassent rien» !

Une autre citation d’Edmund Burke pour la bonne bouche :

«Personne ne fait de plus grande erreur que celui qui ne fait rien parce qu’il pouvait faire seulement peu.»

Et puis oui, c’est bien Edmund Burke qui a dit le célèbre :

«Ceux qui ne connaissent pas l’histoire sont condamnés à la répéter.»

C’est sûr avec un tel Premier Ministre, les gauchistes canadiens n’ont plus qu’à se pendre !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz