Publié par Guy Haddad le 16 septembre 2014

Canada-Israel-Stamp-Source-Unknown

Le nombre d’actes antisémites recensés en France a quasiment doublé (+ 91 %) sur les sept premiers mois de l’année 2014.

« Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les Juifs de France et obère désormais leur avenir ..”

Résultat, grosse Alyah vers Israël, avec 5 500 départs attendus pour toute l’année 2014. Ce chiffre place la France, pour la première fois, en tête des pays d’émigration vers Israël.

Pas de quoi s’étonner :

• Les sauvages sont dans la rue pour harceler les Juifs, et la police de Cazeneuve et de Taubira les aiderait presque, OUI!, en tentant d’interdire la Ligue des défense juive.

• Ils ont médiatisé au maximum l’imbécillité de Dieudonné sous couverture d’humour.

• Ils critiquent ostensiblement chaque action de Tsahal.

• Et ils couvrent les excès des reporters de l’AFP (Agence France Presse ou Agence France Palestine ?) même dans les cas de parjure les plus horribles comme celui de Charles Enderlin (pour ne pas nommer l’affaire al Dura qui fit plus de 2500 morts, et déclencha l’intifada).

La question qui reste à poser :

5 500 Alyahs vers Israël, oui, mais combien vers les USA ? Et vers Montréal bien-sûr, bien qu’on ne puisse pas les quantifier à cette heure, car c’est juste vers Israël que le gouvernement français exige du candidat une déclaration solennelle qu’il le fait de son plein gré, de sa pleine bonne volonté, et surtout pas « poussé » par des éléments extérieurs (document obligatoire et exigé par le ministère de l’intérieur pour une Alyah dans le cadre de l’Agence Juive)

Et les Français non juifs martyrisés et humiliés, où partiront-ils ?

Continueront-ils à tendre l’autre joue ?

Ont-ils une autre terre d’accueil, comme les Pieds noirs d’Algérie en 1962 ?

Heureusement, le Général de Gaulle n’est plus là, et il ne pourra pas leur sortir son fameux et hypocrite « je vous ai compris ».

Surtout qu’il a, sournoisement, écrit dans ses mémoires qu’il n’a rien contre les Français jaunes, noirs ou arabes, tant qu’ils ne sont pas très nombreux, car il n’aimerait surtout pas que Colombey les deux Églises devienne un jour Colombey les deux Mosquées.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les Juifs étaient en France depuis des temps immémoriaux, depuis les Gaulois. En plein centre de Lutèce (ancien nom de Paris) à Cluny exactement, on a découvert il y a de cela six décennies un mikvé, un bain rituel juif.

Mais les Juifs ont subi des persécutions, à toutes les époques, commises par différents rois de France. Puis ils ont été abandonnés le 7 octobre 1940 par l’abrogation du décret Crémieux de 1870 qui accordait aux juifs d’Algérie la nationalité française (avec dérogation pour les anciens combattants) Et ils ont été conduits vers les camps de la mort dans des trains de la SNCF.

Si de nombreux Juifs quittent la France, ce n’est pas de gaîté de cœur. Malheureusement, beaucoup ont compris que le mal cette fois-ci n’est pas passager mais irrémédiablement là pour durer…

… et contredire le général

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Haddad pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex