Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 septembre 2014

wood-desert1

Le CRIF organise le 17 septembre un Colloque sur le « vivre ensemble ». Avec qui, le CRIF ne le dit pas.

Je ne pense pas que ce soit avec les communautés chinoises du 13e. Ni avec les Portugais de Nogent. Ce doit être avec les Bretons de Montparnasse.

Je raille…

Vivre ensemble avec les « jeunes » qui vous forcent à détourner le regard, vous insultent si vous leur refusez une cigarette, vous tatouent une étoile de David sur le torse après vous avoir tabassé, voilà un programme prometteur.

Mais je ne vois pas de professeur de Krav Maga dans le panel des intervenants.

Vivre ensemble dans le langage politiquement correct, c’est vivre avec une communauté dont on doit taire le nom.

Colloque du CRIF : Vivre ensemble avec les … chut !

Dire pourquoi il faut un colloque pour vivre avec les musulmans, c’est interdit aussi: imaginez s’ils se vexaient et ne voulaient plus vivre ensemble !

Ce colloque n’est pas que vicié par le politiquement correct du non dit et par la peur d’être mis au ban de la société.

Les Juifs n’ont pas de problème pour « vivre ensemble ». C’est à la synagogue qu’on récite chaque Shabbat une prière pour la sauvegarde de la France.

Ce sont les Musulmans, et pas les Juifs, qui doivent urgemment organiser un colloque pour apprendre à leurs jeunes à vivre ensemble.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Enseigner aux Juifs, lors d’un docte colloque, comment « vivre ensemble » avec une communauté qui au mieux ne le souhaite pas, c’est comme dire au taureau qui vous charge que vous êtes végétarien. »

Tenter de calmer le taureau qui vous charge en lui expliquant que vous êtes végétarien, c’est enseigner aux Juifs comment vivre avec une communauté qui de plus en plus souvent vous explique avec votre propre sang ce qu’elle en pense.

Le CRIF ne recule devant aucune courbette devant la gauche « antiraciste » en déroute.

Hier, la gauche islamophile niait l’invasion d’un islam incompatible, traitait de fachos ceux qui la craignaient, et aujourd’hui, elle cherche, utopique, comment « vivre ensemble » avec lui.

Que sera demain ?

Elle conseillera sans doute aux Juifs de troquer leur kippa pour un casque intégral.

Puis elle organisera un colloque pour dire aux Juifs que c’est raciste de s’incruster dans un pays quand les nouveaux Français ne veulent plus de vous.

PS : pourquoi pas organiser un colloque bien plus réaliste sur le vivre séparément ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex