Publié par Michel Garroté le 29 septembre 2014

GLDF

Michel Garroté, réd. chef  —  « Non à la république maçonnique ! ». Le slogan a été peint samedi 27 à 1 heure du matin devant le siège national de la Grande Loge de France (GLDF), rue Puteaux, à Paris. Un autre tag avait été bombé : « Taubira dégage ! ». Les auteurs de ces tags, des « extrémistes maçonnophobes », selon l’expression de l’Express, avaient découvert sur Internet que le samedi 27 au soir, la ministre de la justice était l’invitée du Grand Dîner de la GLDF.

Le Grand Maître de la GLDF, Marc Henry, était furieux, et il a prononcé un étrange discours : « La guerre prend le pas sur la paix, la haine se déchaîne et pas l’amour, on égorge par obscurantisme », a-t-il dit, avant d’évoquer le crime de lèse-garde des sceaux dont a été victime Christiane Taubira par trottoir interposé : « Ce n’est pas acceptable, ce n’est plus possible. La Laïcité, les droits de l’homme et sa dignité sont foulés aux pieds comme jamais depuis la seconde guerre mondiale ».

La rage du Grand Maître devait être vraiment spectaculaire, puisqu’un journaliste de l’Express ajoute : « La combativité de Marc Henry était telle que la Garde des Sceaux Christiane Taubira est apparue plus soft, contre toute attente, avec un discours centré sur la paix et les droits de l’homme dans le monde, vantant les mérites de Jean Jaurès ».

Des gamins taguent : « Non à la république maçonnique ! ». Et le Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF) allègue que « on égorge par obscurantisme » et que « la Laïcité, les droits de l’homme et sa dignité sont foulés aux pieds comme jamais depuis la seconde guerre mondiale ». Tout ça pour un slogan.

Pas très tolérante, la Grande Loge de France (GLDF). Pas plus tolérante que le très gauchiste Grand Orient de France (GODF).

La prochaine fois que des musulmans tagueront une synagogue ou une église, nous crierons : « on égorge par obscurantisme, la culture judéo-chrétienne et sa dignité sont foulés aux pieds comme jamais depuis la seconde guerre mondiale ». Et puis ce sont bien les dîners du GODF et de la GLDF (qui adorent l’islam et en redemandent) qu’il faut critiquer, et non pas, ceux du CRIF, qui n’est pas une loge, et qui lui, modère et rassemble…

Michel Garroté, réd. chef  www.dreuz.info

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz