Publié par Joseph Cuesta le 15 septembre 2014

SRC-1

La Suisse se lance dans le combat contre l’islamisme radical. Le Ministère Public de la Confédération (MPC) a confirmé pour la première fois qu’il a lancé des procédures pour des cas de djihadisme. Le dossier est en effet explosif et les enquêteurs doivent redoubler de précaution, ne serait-ce que pour leur propre sécurité. Exemple avec un Kosovar habitant en Argovie qui avait écrit sur un de ses profils Facebook « Mort aux juifs, tuez-les tous ! Heil Hitler ! ».

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a enquêté sur les actes antisémites de l’individu. Le MPC enquête aussi sur le soutien aux organisations extrémistes sur Internet qui font l’apologie du terrorisme. La Suisse n’est pas directement concernée par la terreur islamique et elle n’est pas encore visée nommément. Mais elle n’est pas épargnée par l’internationalisation des radicaux musulmans.

La Suisse n’échappe pas non plus à la radicalisation de ses « secondos », dont les parents proviennent de pays musulmans. Ces jeunes s’auto-radicalisent à la lecture de forums extrémistes sur Internet. Ce sont ces dossiers qui inquiètent le plus les autorités. Selon le SRC, une quarantaine de personnes sont impliquées dans les combats sur le terrain et la Syrie agit comme un aimant. En mai, le SRC avait connaissance de cinq voyages confirmés pour le djihad et ils sont maintenant une dizaine.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz