Publié par Michel Garroté le 9 octobre 2014

Geert-Wilders-1

Michel Garroté, réd. Chef  —  Le député néerlandais libéral conservateur Geert Wilders, qui avait créé en mars une petite polémique à la noix après avoir sous-entendu vouloir moins de Marocains aux Pays-Bas, est soupçonné d’incitation à la haine, a annoncé le parquet jeudi. Le parquet néerlandais considère Geert Wilders comme un suspect et veut l’interroger.

« Il est soupçonné d’insultes envers une partie de la population sur la base de la race et d’incitation à la haine et à la discrimination », allègue-t-on. Lors d’une soirée après les élections municipales de mars, Geert Wilders avait demandé ses partisans s’ils voulaient plus ou moins de Marocains aux Pays-Bas.

Le parquet néerlandais a conclu que cette question constitue une « suspicion de faits criminels ». « Jusqu’à présent, le parquet n’a pas encore pris de décision définitive sur des poursuites légales », a souligné le parquet, ajoutant que des poursuites étaient néanmoins « raisonnables ».

Geert Wilders a qualifié cette annonce de scandaleuse et d’absurde. « Il serait préférable que le parquet concentre son attention sur les djihadistes néerlandais qui partent pour la Syrie », a-t-il affirmé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

Michel Garroté, réd. Chef www.dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous