FLASH
[26/04/2018] France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 novembre 2014

Haaretz

Michel Garroté réd chef  —  Il existe – c’est vrai – des lobbies juifs. Le problème, c’est que dans la plupart des cas, ces lobbies juifs sont anti-israéliens et parfois même anti-juifs. Dans les années 1970 déjà, Eytan Grossfeld et Léa Tsemel, membres d’un groupuscule ultragauchiste israélien, avaient fondé une soi-disant Organisation Israélienne des Droits de l’Homme.

A ce titre, ces deux Juifs Israéliens parcouraient le monde libre – avec quelle source de financement ? – pour vomir sur Israël. Les conférences données par Eytan Grossfeld et Léa Tsemel étaient organisées par l’OLP et par la Ligue arabe.

Dès la même époque, Henry Kissinger et David Rockefeller, à travers le Council on Foreign Relations (CFR), le groupe de Bilderberg, la Commission Trilatérale et la fondation Carnegie influenceront grandement Zbigniew Brzezinski et Jimmy Carter qui imposeront leur « paix » au Proche-Orient, à travers une médiation américano-soviétique qui constituera un coup de poignard dans le dos d’Israël, où Menahem Begin venait d’être élu (entre temps, ces faits ont été démontrés par Michel Gurfinkiel ; cf. lien en bas de page).

Il y a quelques années, des alter-juifs gauchistes américains ont fondé J-Street avec l’argent du milliardaire juif américain gauchisant George Soros. Puis, J-Street a lancé J-Call, toujours avec l’argent du milliardaire juif américain gauchisant George Soros, argent auquel sont venus s’ajouter les soutiens politiques de BHL et Consorts.

En France, les « Juifs tout court » sont « interdits de médias », surtout lorsqu’ils ne sont pas des anti-israéliens primaires : qui a vu ou lu, dans les médias français, Michel Gurfinkiel, Bat Ye’or ou Philippe Karsenty ? Personne. La Cinquième République fait comme s’ils n’existaient pas. Depuis les années soixante, la France est progressivement devenue un pays où les médias décident qui est – où n’est pas – un « bon Juif ».

Même Israël, compte, encore et toujours, son lot de lobbies « alter-juifs anti-juifs ». Au total, les alter-juifs israéliens, selon l’analyste juive israélienne Caroline Glick, ne sont pas plus de 200 personnes, essentiellement des journalistes, des écrivains, des faiseurs d’opinion et quelques familles ‘gauche caviar’ résidant dans les quartiers chics de Tel Aviv et de Jérusalem. Ces alter-juifs partent du principe, qu’en toute modestie, ils savent mieux que quiconque, ce qui est bon pour les Juifs en diaspora ; et ce qui est bon pour les Juifs en Israël.

Les alter-juifs israéliens sont donc, au maximum, 200 individus, dans un pays libre et démocratique, Israël, pays qui compte 7,5 millions d’habitants, dont la très grande majorité ne se reconnait pas dans l’idéologie alter-juive et post-sioniste de ces 200 alter-juifs israéliens visiblement peu respectueux de la vox populi, de la liberté de choix et du vote démocratique.

Exemple peut-être le plus frappant en Israël : le quotidien israélien ‘Haaretz’, une sorte d’équivalent israélien du ‘New York Times’, du ‘Washington Post’, du ‘Guardian’, de ‘Le Monde’, de ‘Libération’, du vieux ‘Nouvel Obs’ et des éléments enderliques du groupe ‘France Télévision’.

Reproduction autorisée avec mention M. Garroté réd chef www.dreuz.info

http://michelgurfinkiel.com/articles/243-USA-De-Bilderberg-a-Teheran.html

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz