Quantcast
FLASH
[15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  |  [05/10/2019] Tremblement de terre à San Francisco  |  Vendredi, 2 gardes protégeant une synagogue #Berlin ont arrêté un syrien qui tentait d’entrer dans le bâtiment avec un couteau  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 16 novembre 2014
Radio Canada: "Ici tout est possible"... surtout la violation de la déontologie des journalistes
Radio Canada: « Ici tout est possible »… surtout la violation de la déontologie des journalistes

David Ouellette, le directeur associé du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CERJI) à Montréal lutte inlassablement depuis plusieurs années contre l’incompétence chronique des journalistes de Radio Canada, particulièrement dans leurs choix des «spécialistes» du Moyen Orient qu’ils invitent pour commenter l’actualité.

Radio Canada a bien le droit d’inviter des sympathisants de la cause palestinienne pour commenter les événements au Moyen Orient, et ces derniers ont bien le droit de présenter leur point de vue.

Mais le public doit être informé de l’engagement militant des invités comme il l’est chaque (très) rare fois qu’un Juif ou un Israélien est invité à se prononcer. Ces «experts» devraient aussi subir une remise en question à la lumière des faits dont disposent les journalistes qui les interviewent.

[quote]«Vous êtes l’agresseur !» [/quote]

En revanche, les Juifs ou Israéliens interviewés à Radio-Canada sont vertement remis en question par les intervieweurs sans que l’ombudsman y trouve à redire. Ainsi lors de l’interview du Consul général d’Israël à Montréal, Joël Lion, cet été, à l’occasion de l’Opération Bordure Protectrice, le journaliste Sébastien Bovet demande à brûle pourpoint : «Combien de morts, M. Lion?» ou bien lui annonce sans ambages : «Vous êtes l’agresseur!». En dépit d’une plainte de David Ouellette, l’ombudsman de Radio Canada n’a pas voulu blâmer le journaliste.

Le cas Rachad Antonius

Un des incontournables «spécialistes» invités par Radio Canada et jamais remis en question, est Rachad Antonius, un professeur de mathématiques d’origine égyptienne qui est aussi professeur de sociologie à l’Université du Québec à Montréal et … militant pro-palestinien.

Le CÉRUM (Centre d’Étude des Religions de l’Université de Montréal) par le biais de sa Chaire de Recherche du Canada sur l’islam, le pluralisme et la globalisation le présente de cette façon :

«Rachad Antonius est sociologue et enseigne la culture des sociétés arabo-islamiques à l’Université de Québec à Montréal. Il consacre sa carrière à dévoiler la réalité de cet Autre qu’est le monde arabe pour les sociétés occidentales, avec ses richesses et ses échecs.»

[quote]M. Antonius a aussi été affilié à des groupes de pression canado-arabes et pro-palestiniens[/quote]

Ces dernières années, Radio Canada a invité M. Antonius à plusieurs reprises pour interpréter et expliquer les événements au Moyen Orient tels que les «printemps» arabes, l’arraisonnement du Mavi Marmara ou l’Opération Bordure Protectrice de l’été 2014, toujours en le présentant comme un expert du Moyen Orient, et sans jamais préciser selon David Ouellette que :

«… M. Antonius a aussi été affilié à des groupes de pression canado-arabes et pro-palestiniens comme la Fédération canado-arabe, le Conseil national des relations canado-arabes et le Centre d’études arabes de Montréal. (qu’il a représenté pour s’opposer à l’adoption de l’Accord de libre-échange canado-israélien en audience parlementaire en 1996)».

David Ouellette a récemment porté plainte auprès de l’ombudsman de Radio Canada, sur un énième manquement à l’éthique journalistique de Radio Canada en rapport avec la façon dont Rachad Antonius a encore été présenté comme un spécialiste du Moyen Orient lors de l’émission Infoman. Lors de cet émission, Jean-René Dufort, alias Infoman, un clown qui joue au reporter rigolo sur divers sujets qu’il tourne en dérision, a prétendu présenter la situation des Palestiniens à Gaza, en mettant l’accent sur les passages compliqués aux «checkpoints».

[quote]Antonius sait très bien que l’Égypte pratique aussi le blocus de Gaza mais évidemment il n’en dit pas un mot[/quote]

Évidemment pour ponctuer sa démonstration que les pauvres Palestiniens sont prisonniers à Gaza et victimes d’Israël, le clown a invité Rachad Antonius. Dans ce «reportage» du clown, Rachad Antonius en remet dans la critique d’Israël et du «blocus» de Gaza.

D’origine égyptienne, M. Antonius sait très bien que l’Égypte pratique aussi le blocus de Gaza mais évidemment il n’en dit pas un mot.

Cette fois, David Ouellette a obtenu gain de cause auprès de l’Ombudsman car celui-ci ne pouvait pas faire autrement que de lui donner raison. La décision de l’ombudsman de blâmer le clown n’a pas manqué de soulever un tollé dans la sphère médiatique.

David Ouellette écrivait ceci dans son blogue le 12 novembre dernier:

«Ma plainte, … portait essentiellement sur le fait qu’Infoman a présenté en guise de “spécialiste du Moyen-Orient” Rachad Antonius qui est un vétéran du militantisme et du lobbying pro-palestinien/anti-israélien. En 2011, l’ombudsman avait déjà reproché à l’émission Désautels de n’avoir pas respecté une norme journalistique de Radio-Canada en omettant de mentionner “les liens d’association et les intérêts particuliers” de M. Antonius. Michel Désautels avait même reconnu qu’il aurait conduit son entrevue avec M. Antonius “de toute autre façon” s’il avait connu son côté militant.»

[quote]Selon l’Ombudsman de Radio Canada, les journalistes devraient clairement signaler le militantisme pro-palestinien[/quote]

Selon l’avis émis par l’Ombudsman de Radio Canada, les journalistes devraient clairement signaler le militantisme pro-palestinien d’Antonius. Ce n’est pas la première fois qu’il le dit, mais le clown Dufort n’étant pas un journaliste reconnu comme tel par l’association des journalistes du Québec, il s’en tamponne le coquillard avec une patte de cloporte enfariné.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais le problème de Radio Canada avec M. Antonius ne s’arrête pas là…

Chroniqueuse au Journal de Montréal et commentatrice à la télévision, Lise Ravary a aussi eu maille à partir avec Rachad Antonius en février dernier.

Mme Ravary a passé un savon au professeur Antonius après son passage à l’émission Tout le Monde en Parle, une émission de grande écoute à Radio-Canada.

Mme Ravary était outrée du fait qu’à l’émission, on le présentait comme un expert du conflit israélo-palestinien, alors qu’il est surtout un Chrétien copte d’Égypte, connu des médias comme porte-parole du lobby arabe….

D’après elle, le professeur Antonius ressort sans cesse les même vieux bobards qui discréditent un universitaire de son calibre : le nettoyage ethnique des Palestiniens par Israël, l’«apartheid» israélien, etc.

M. Antonius estimant qu’avec cette chronique Mme Ravary l’avait insulté personnellement, envoya au Journal de Montréal un texte qui fut publié et dans lequel il exigeait de plates excuses de la chroniqueuse.

[quote]Lise Ravary, une Québécoise convertie au judaïsme, refusait de s’excuser[/quote]

Dans une autre chronique datant du 18 mars 2014, Lise Ravary, une Québécoise convertie au judaïsme, refusait de s’excuser et lui répliquait:

«En 1988, pour marquer le 50e anniversaire de naissance d’Israël, la radio de Radio-Canada a diffusé un reportage dans lequel il était dit, et je cite : «En 1948, quand les Juifs ont envahi la Palestine…». J’ai tout de suite rejoint la salle des nouvelles pour souligner l’erreur factuelle. La réponse? «On sait bien, vous, vous avez votre version des faits.» Et le topo a été diffusé tel quel toute la journée… Quand j’étais chroniqueuse à la radio de Radio-Canada, deux réalisateurs, sur deux émissions différentes, m’ont demandé d’éviter de parler d’Israël dans mes chroniques en raison de ma conversion (au judaïsme). «Tu ne peux pas être neutre». Dites-moi que ce n’est pas de la censure. Quand on vous invite à Radio-Canada, est-ce qu’on vous demande de ne pas parler du monde arabe parce que vous êtes arabe?…»

M. Antonius attend toujours les excuses de Lise Ravary.

Mais il n’y a pas qu’à Radio Canada que sévit Rachad Antonius. En février 2011, lors d’une émission de Télé Québec (une autre télévision publique) où la discussion portait sur la révolte égyptienne, M. Antonius prétendait que :

«… la menace d’une récupération islamiste de la révolte égyptienne est instrumentalisée par Israël et … l’Occident formule ses politiques envers le soulèvement en fonction des intérêts israéliens…» !

Le moins qu’on puisse dire c’est que s’il croit vraiment cela, cet «expert du Moyen Orient» en fume de la bonne. On veut connaître l’adresse de son dealer.

Cette fois-là, par contre, M. Antonius a été ramassé par le valeureux Joseph Facal, lui aussi professeur universitaire et chroniqueur au Journal de Montréal, qui apparemment ne se croit pas obligé de ménager les Arabes, musulmans ou non, qui disent n’importe quoi en onde.

On voit bien avec de tels exemples de «journalisme» que les médias sont le problème, comme le dit si bien Jean-Patrick Grumberg dans son texte où il démontre que les médias ne pipent pas mot concernant le Tweet de Khamenei sur la bonne façon d’éliminer Israël ou concernant les expulsions des Palestiniens de Rafah par l’Égypte.

À Radio-Canada. Israël a droit à un «traitement de faveur» et les journalistes restent sourds aux avis de l’ombudsman, dont ils se gaussent.

Peut-être que le gouvernement de Stephen Harper qui a déjà coupé les fonds à cette société d’État devrait se décider à mettre enfin la clé dans la porte ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz