Publié par Hervé Roubaix le 29 novembre 2014

niger-femme

L’Algérie va expulser 3.000 femmes et enfants nigériens sans papiers. Les trois quart (76%) sont des enfants et 24% des femmes.

Le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini a alerté la communauté internationale (à juste raison indifférente), expliquant qu’il s’agit d’une “décision des autorités algériennes, qui vont rapatrier des Nigériens au nombre de 3.000, sans emploi, et qui vivent malheureusement de la mendicité”.

Lorsque Brigi Rafini dit qu’ils vivent malheureusement de la mendicité, il faut comprendre que ses propos sont d’une rare hypocrisie: c’est lui, et son gouvernement fortement corrompus, qui laisse crever son peuple en confisquant à son profit les richesses sur son dos, avec la complicité de la communauté internationale (scandaleusement indifférente).

ndsywnlu32g4pivsyh8q

Ci dessous le niveau de corruption des dirigeants nigériens (en francs CFA). Les membres du gouvernement font partie des plus riches profiteurs du pays. Si les habitants avaient de quoi se nourrir, on pourrait gloser que la corruption existe partout. Mais le nigérien vit avec 16 000 francs par mois en moyenne, et il ne trouve pas toujours de nourriture, faute d’investissement de l’Etat dans les infrastructures. Résultat, l’émigration est endémique, et les nigériens fuient au péril de leur vie vers l’Algérie – qui n’a rien à cirer d’eux, ce n’est pas la France hospitalière.

1

Omar H. Tchiana                      

7 991 464 303

2

Amadou Boubacar C                   

4 817 905 000  

3

Ouhoumoudou Mahamadou         

   386 562 160  

4

Salifou Labo Bouche                     

   373 745 623  

5

Moussa Bako Abdoulkarim         

   277 776 433  

6

Abdou Labo                          

   246 710 381  

7

Soumana Sanda                           

   171 839 234  

8

Mamadou Youba Diallo             

   159 700 000  

9

Bazoum Mohamed                       

   148 423 953  

10

Mahamane Elh Ousmane             

   117 678 325  

11

Issoufou Issaka                           

   107 210 308  

12

Sabo Fatouma zara                     

   107 160 848  

13

Laouali Chaimou                           

   102 248 244

14

N’gade Hadiza                                 

     82 930 000  

15

Mamoudou Karidio                         

     79 121 814  

16

Maikibi Kadidiatou                         

     63 299 687  

17

Foumakoye Gado                             

     63 034 885  

18

Kalla Ankouraou                               

     57 403 344  

19

Brigi Rafini                                      

     41 772 514  

20

Ali Mariama                                      

     35 420 000  

21

Yahaya Aoua Abdou                       

     30 446 941  

22

Oua Seydou                                       

     24 192 751  

23

Saley Seydou                                   

     19 484 710  

24

Salami Maimouna                             

     18 850 000  

25

Marou amadou                                 

     11 683 552  

26

Kounou Hassane                                 

       4 170 000  

 

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pour les empêcher de revenir en Algérie, des programmes de «réinsertion sociale» seraient élaborés – ce qui n’arrivera pas, car le Niger fait partie des pays les plus corrompus du monde selon Transparency International.

Les dirigeants nigériens, tout en accusant la France, ancien colonisateur, de les avoir appauvris, sont richissimes, et confisquent les rares ressources du pays, dont l’uranium et le pétrole.

Résultat direct, pendant que le président s’enrichit (la fortune de Mahamadou Issoufou a augmenté de 177 millions entre 2011 et 2012 pour atteindre près 790 millions de francs selon Le Conseil constitutionnel) la population est l’une des plus pauvres au monde et elle est confronté à des crises alimentaires récurrentes. L’émigration y est massive.

En décembre 2013, 30 000 personnes selon Reuters ont manifesté – en vain – contre la corruption du gouvernement, la censure des médias, et l’aggravation de la sécurité alimentaire.

Le racisme, en Algérie et dans les pays du Maghreb en général, n’est un secret pour personne. Dieudonné se garde bien de regarder de ce coté là – ses convictions s’arrêtent pile poil à son portefeuille.

Et donc l’Algérie, deuxième plus gros détenteur de réserves officielles de change au monde après l’Arabie Saoudite avec 205,2 milliards de dollars, va expulser 2 000 enfants et 1 000 femmes nigériens qui vivent de mendicité.

Et le monde entier s’en contrefout parce que les médias ne dénoncent qu’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz