Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 novembre 2014

body4386dIIcmSWMwxQlioN

En France, les préjugés antisémites reculent, et la violence contre les Juifs augmente, explique Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) et professeur à Sciences Po, dans l’enquête sur l’antisémitisme dans l’opinion publique en France.

La raison est simple : “Les Musulmans répondants sont deux à trois fois plus nombreux que la moyenne à partager des préjugés contre les Juifs” constate l’étude, et les musulmans expriment leur antisémitisme par des agressions, des attentats et des meurtres, les autres par des idées et des mots.

Ainsi, rappelle l’étude, “l’année 2014 connaît une augmentation impressionnante (91%) [d’agressions contre les Juifs, et] de janvier à juillet 2014, comparativement à la même période en 2013, on a relevé 527 actes antisémites contre 276. La moitié des actes racistes sont des actes contre les Juifs qui représentent probablement moins de 1% de la population.”

Et 100% de ces agressions ont été commises par des personnes issues de l’immigration.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Double enquête :

– la première, porte sur un échantillon de 1005 personnes représentatif des Français âgés de 16 ans et plus

– l’autre, administrée en face-à-face sur un échantillon de 575 personnes déclarant être nées dans une famille de religion musulmane, françaises ou non, vivant en France, âgées de 16 ans et plus.

Les données présentées montrent que 8 Musulmans sur 10 (83%) ont au moins un préjugé contre les Juifs.

Plus un musulman est pratiquant plus il a des sentiments négatifs contre les Juifs

Dire que l’islam est une religion de paix et d’amour et que l’antisémitisme lui est étranger est très difficile à soutenir après ce constat :

“plus la personne interrogée déclare un engagement plus grand dans la religion”, plus elle a des préjugés contre les Juifs.

Ainsi, poursuit l’étude, à l’affirmation “les Juifs ont trop de pouvoir dans le domaine de la politique »,

19% de l’ensemble des personnes interrogées sont d’accord, contre 51% pour l’ensemble des Musulmans.

Et ça va crescendo :

– 37% adhèrent à cette affirmation chez ceux qui déclarent une « origine musulmane »,

– pour monter à 49% chez les « Musulmans croyants »,

et à 63% chez les « Musulmans croyants et pratiquants ».

Donnez votre avis, enrichissez le débat, participez aux commentaires, en vous abonnant ici

L’affaire Dieudonné

“La majorité des Musulmans interrogés (53%) n’estime « pas justifiée » l’interdiction du spectacle, contre une moyenne de 26%.

De même, 45% des Musulmans interrogés considèrent que « l’influence de la communauté juive » est la principale cause de l’interdiction de son spectacle, le double de la moyenne (21%).

Et les Musulmans adhèrent volontiers aux “théories du complot sioniste mondial” : 44% des Musulmans contre 16% en moyenne.

Et là encore, plus un Musulman est pratiquant, plus il y croit :

– 30% de ceux qui déclarent une « origine Musulmane » croient à l’existence d’un complot sioniste,
– pour 42% des « Musulmans croyants »,
– et 56% des « Musulmans croyants et pratiquants ».

La Shoah

Bonne surprise dans cet étude, il n’y a pas de négationnisme dans l’opinion musulmane. Les opinions selon lesquelles la Shoah serait une exagération ou une invention ne trouvent aucun écho parmi les Musulmans interrogés. Et ils approuvent largement l’idée qu’il est important d’enseigner la Shoah aux jeunes afin d’éviter que cela se reproduise.

Le sionisme

Pensez-vous que le sionisme…

…est une idéologie qui sert à Israël à justifier sa politique d’occupation et de colonisation des territoires palestiniens :

37% de la moyenne des répondants approuvent,

52% des personnes d’origine musulmane,

66% des Musulmans croyants,

75% des Musulmans croyants et pratiquants,

Les médias, absents du débat

Sont associés à cette étude Le Figaro et Libération. Cela suffit-il à expliquer que l’enquête évite le sujet top tabou, à savoir la guerre ouverte que livrent les médias à Israël, au mépris de toutes les règles de la charte des journalistes, nourrissant ainsi l’envie de “venger leurs frères” chez les jeunes musulmans français ? Certainement pas. Ne pas en parler ne fait pas disparaitre cet acharnement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading