Publié par Michel Garroté le 24 novembre 2014

Netanyahu-1

Michel Garroté réd chef  —  De récentes déclarations du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ont, paraît-il, fait un peu de bruit dans les médias français. Le fait est que la France, en raison de ses accords  —  publics et secrets  —  avec la Ligue Arabe (LA) et avec l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), mène une politique systématiquement palestinophile et israélophobe. Dernière farce à l’ordre du jour : les députés français doivent bientôt voter la reconnaissance d’un Etat « palestinien ».

Précisons que cet éventuel futur Etat « palestinien » est conçu  —  par le Fatah, l’OLP, le Hamas & Consorts  —  comme un Etat « purifié » de toute présence juive, même civile. En clair, les non-juifs qui vivent en Israël pourront continuer de vivre en Israël. Mais aucun Juif n’aura le droit de résider dans cet éventuel futur Etat « palestinien ».

De son côté, le gouvernement israélien vient d’adopter un projet de loi prévoyant de définir Israël comme « l’Etat-Nation du peuple juif ». Ce projet de loi sera bientôt soumis aux représentants du peuple israélien, en clair, au Parlement israélien, la Knesset.

Si le projet de loi est voté à la Knesset, aucune religion ne sera privée de ses droits, aucune idée, pensée, mouvement ne sera sanctionné. Et les non-juifs qui vivent en Israël pourront continuer de vivre en Israël.

Rappelons que l’Etat-Nation est un principe qui relève du Droit constitutionnel. Un Etat-Nation est un Etat de droit, libre et démocratique, doté d’une Loi fondamentale ou d’une Constitution. Quant à l’Etat-Nation du peuple juif, c’est tout simplement un Etat-Nation dont on reconnaît le caractère juif. De nombreux Etats occidentaux soulignent le caractère chrétien de leur Nation.

L’immense majorité des Etats mahométans proclament leur caractère musulman ou même islamique. Ils le proclament de façon non pas spécifique mais exclusive. Ce qu’Israël souhaite souligner, c’est ce que soulignent de nombreux pays occidentaux libres et démocratiques, à savoir leur caractère spécifique.

S’il est naturel et évident que certains pays occidentaux conservent et proclament leur caractère chrétien, alors, il est tout aussi naturel et évident qu’Israël comporte un caractère juif. C’est un caractère spécifique et non pas un caractère exclusif.

LA FRANCE ET L’ETAT « PALESTINIEN »

Dans une interview, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu déclare, à propos de la reconnaissance d’un Etat « palestinien » par la France (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : « N’ont-ils rien d’autre à faire en ce moment en France quand on décapite des gens à travers le Proche-Orient, y compris un citoyen français ? ».

En outre, Netanyahu a précisé que « la reconnaissance d’un Etat palestinien par la France serait une grave erreur », alors que le Parlement français doit bientôt se prononcer sur cette question qui en fait ne le concerne pas.

« C’est ce qu’ils ont à faire en ce moment en France quand on décapite des gens à travers le Proche-Orient, y compris un citoyen français ? », a insisté Netanyahu, faisant référence à la récente décapitation d’un ressortissant français en Algérie par des djihadistes se revendiquant de l’Etat Islamique (EI).

« L’Etat d’Israël est le foyer du peuple juif, le seul Etat que nous avons et les palestiniens qui exigent un Etat ne veulent pas nous reconnaître le droit d’avoir un Etat pour le peuple juif », a ajouté Netanyahu dont le gouvernement a adopté un projet de loi prévoyant de définir Israël comme « l’Etat Nation du peuple juif ».

Le Premier ministre israélien s’exprimait devant des représentants de la communauté française d’Israël après que son gouvernement a approuvé dimanche matin un projet de loi sur l’aide à l’intégration professionnelle en Israël des juifs de France, premier pays d’émigration cette année et pour la première fois depuis 1948.

De son côté, Meyer Habib, député de centre-droit des Français de l’étranger, présent à cette rencontre, a estimé que la reconnaissance de l’Etat de « Palestine » par le Parlement français « équivaut à importer le conflit israélo-palestinien en France ».

ISRAEL EST L’ETAT-NATION DU PEUPLE JUIF

Axel Rehouv, sur europe-israel.org, écrit (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Le projet de Loi fondamentale sur le caractère juif d’Israël a été validé par le gouvernement israélien. La Cour Suprême, ces dernières années, sous la direction d’Asher Grunis, avait quasiment renversé le pouvoir du peuple pour qu’il ne soit détenu que par les seuls juges de cette même Cour Suprême.

Leurs prérogatives étaient illimités car ils avaient la possibilité de casser toute loi non-conforme à l’idéologie de gauche, c’est à dire, laïcarde, relativiste et fragilisante. Asher Grunis président de la Cour Suprême Israël, vecteur idéologique d’une approche post-sioniste de l’idée d’un Etat juif et démocratique, avait conclu que le Judaïsme et la Démocratie ne faisait qu’un.

Ainsi aucune primauté au caractère juif d’Israël ne transparaissait dans les décisions prises par la Cour Suprême, à l’avantage des antisionistes et des panarabes; la nature ayant horreur du vide. Cette aberration touche à sa fin. Si ce projet de loi passe au Parlement, la Cour Suprême devra interpréter ses décisions en fonction de la notion « d’Etat-Nation du peuple juif ».

Israël ne sera pas un pays dont le « caractère » est « juif et démocratique » mais comme « Etat-Nation du Peuple Juif ». Cette loi vient compléter alors la jurisprudence constitutionnelle d’Israël faisant office de lois fondamentales (depuis 1950).

Chaque décision sera motivée selon l’intérêt et la pérennité de la notion de Peuple Juif. Plus concrètement, l’hymne national contenant le mot « âme juive » ne sera pas modifié aux profits des réclamations arabes, au nom d’une égalité qui n’a pour objectif que de digérer Israël par le néant.

Cela devrait mettre un terme aux lois de discriminations positives à l’égard des non-juifs (arabo-musulmans essentiellement) bénéficiant de régimes favorables, d’exemptions, d’exceptions et d’avantages que les Juifs n’ont pas, au nom de « l’égalité ». Il est possible que cette décision froisse certaines minorités antijuives, laïcardes ou antisionistes.

Grand bien leurs en fasse. La totalité des pays musulmans sont des pays dont la sharia prévaut sur l’ensemble des lois et normes du pays. Les Etats Unis, l’Allemagne, la Pologne, l’Autriche soulignent le caractère chrétien de leur Nation. Israël, seul Etat juif n’a pas à rougir de ses spécificités.

Une chose demeure cependant : aucune religion ne sera privée de ses droits, aucune idée, pensée, mouvement ne sera sanctionné. Le gouvernement israélien a approuvé par 15 voix contre 7, le projet de Loi fondamentale sur le caractère juif de l’Etat d’Israël. Le texte sera soumis aux représentants du peuple israélien.

Reproduction autorisée avec mention

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Et mention des sources :

http://www.europe-israel.org/2014/11/interview-de-netanyahu-sur-la-reconnaissance-dun-etat-palestinien-par-le-france/

http://www.europe-israel.org/2014/11/explication-du-projet-de-loi-fondamentale-sur-le-caractere-juif-disrael-valide-par-le-gouvernement/

   

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz