Publié par Hervé Roubaix le 24 novembre 2014

Patrick Klugman hué par des Chrétiens

Patrick Klugman, opportunément plus socialiste que juif, a encore choqué la communauté juive : il a approuvé – avant tout le monde – la reconnaissance de la Palestine pour plaire à la gauche.

Klugman s’est empressé d’appuyer la proposition d’Elisabeth Guigou et a voté en faveur de la « démarche de reconnaissance internationale de l’Etat palestinien », lors du Conseil de Paris le 17 novembre.

Dans Actu J du 20 novembre il explique que « s’il s’agit de reconnaitre ou d’accompagner un mouvement de reconnaissance de l’Etat palestinien, nous y sommes, sur le principe, favorable. » [toujours dans la duplicité, son cachet d’authenticité, il dissimule son tremblotant je derrière un plus large nous.]

Mais la pilule ne passe pas.

Les Juifs en France ne digèrent pas l’hypocrisie de Klugman. Même si, pour brouiller les pistes et endormir les nigauds, il lubrifie son accord « avec toutefois de nombreuses réserves. »

[quote]Réserves ou pas, Klugman a reconnu l’Etat de Palestine[/quote]

Réserves ou pas, Klugman a reconnu l’Etat de Palestine, et c’est une marque au fer rouge qui ne le quittera plus jamais. Il a apporté son soutien servile à la cause antisioniste, et les Juifs n’avalent pas la couleuvre, même avec la vaseline klugmanienne d’accompagnement.

Donnez votre avis, enrichissez le débat, participez aux commentaires, en vous abonnant ici

D’ailleurs, pour la mettre bien profonde à quelques juifs peu attentifs, il promet d’être « intransigeant » si cette reconnaissance « devait servir de prétexte à des expressions d’antisémitisme sur le territoire parisien. » Tiens tiens. Klugman a dérapé. Il avoue que les antisémites trouveront dans cette reconnaissance une victoire à célébrer et non un magnifique geste vers la paix.

[quote]Klugman: « La reconnaissance de la Palestine ne doit pas servir de support à la délégitimation d’Israël »[/quote]

Pire, reconnaissant le grand danger de la reconnaissance – sans la refuser – toujours cette duplicité, et après avoir fait le vœu que les deux états « vivent, l’un et l’autre, en paix et en sécurité », il dit aux Palestiniens que « la reconnaissance de la Palestine ne doit pas servir de support à la délégitimation d’Israël ».

Où va-t-il chercher de telles idées ? Jamais les Palestiniens n’auraient la tentation d’utiliser cette reconnaissance pour délégitimer Israël ! Et si le moindre risque existait, Paklug Trickman serait le premier à refuser d’approuver une telle reconnaissance, menace-t-il … (vous me suivez dans mon second degré n’est-ce-pas ?)

Fin octobre déjà, lorsque le groupe UMP au Conseil de Paris a souhaité réaffirmer les relations d’amitié entre Paris et Tel-Aviv, Klugman a refusé. Motif: ce n’était « pas un sujet ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Bêtisier en chef, Klugman déplait encore à tout le monde : il dessert les socialistes en dressant les juifs contre eux et irrite les juifs en servant les socialistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz